Le Portugal est assis sur une mine d’or : des réserves de lithium

L’électro-mobilité est impossible sans lithium pour les batteries. Actuellement, ce métal se trouve principalement en Amérique du Sud et en Australie. Toutefois, le Portugal pourrait devenir un important fournisseur de lithium si les résidents locaux et les activistes ne s’opposent pas aux projets miniers.

Depuis près d’un an, l’entreprise anglo-australienne Savannah Ressources explore les gisements de lithium dans le nord du Portugal, à la mine de Barroso, à Boticas, et les résultats sont prometteurs. Il s’agit du dépôt de lithium le plus important de l’entreprise avec environ 10 millions de tonnes. La compagnie va continuer ses forages durant toute l’année 2019 pour ensuite décider si elle poursuivra ses activités minières dans cette région. Les chances sont élevées car les caractéristiques des échantillons de lithium trouvés dans la région sont similaires en qualité au métal trouvé par l’entreprise en Australie.

 

Selon David Archer, le PDG de la société minière Savannah Ressources, les caractéristiques du lithiumdécouvert dans le nord du Portugal en font un produit d’exportation.

Création d’emplois

En 2020, Savannah Ressources espère ouvrir dans cette région la plus grande mine de lithium d’Europe. Cette mine créerait 150 nouveaux emplois, une bonne nouvelle pour le développement de Boticas qui mettrait en outre un frein aux constantes migrations des habitants qui partent de la région. Selon Fernando Queiroga, le maire de Boticas, les investissements de Savannah Ressources à Boticas vont obliger à amener de nouvelles personnes dans la région car il existe un manque de personnes qualifiées pour répondre aux besoins de l’entreprise. Ces nouveaux employés deviendront de nouveaux citoyens, explique le maire.

Craintes des résidents et des activistes

La ville la plus proche de la mine de Savannah Ressources se trouve à seulement 800 mètres. Les résidents et les activistes environnementaux s’inquiètent donc des inconvénients potentiels des activités de forage de Savannah Ressources. Les activistes expliquent que l’air est pur dans cette région et qu’ils souhaitent conserver ce petit morceau de paradis.

Cependant, malgré le scepticisme des habitants et l’espoir que nourrissent les activistes que le projet soit arrêté, Savannah Ressources est convaincue d’avoir raison. Selon David Archer, les travailleurs de l’entreprise possèdent l’expérience nécessaire. Cela fait partie de leur travail d’expliquer à la population en quoi consiste les forages et d’éclairer les habitants sur les problèmes que peuvent susciter ces activités tels que le bruit, la poussière et les inconvénients au niveau du trafic.

Si Savannah Ressources décide de poursuivre ses activités dans la région l’année prochaine, la mine de devrait être opérationnelle en 2020 si aucun opposant n’ a recours à la loi pour s’opposer à ce le projet.

https://fr.express.live

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.