Le 60ème anniversaire de l’indépendance vu par Lansana Kouyaté

Le soixantième anniversaire de l’indépendance guinéenne sera célébré le 02 octobre prochain. A deux semaines de cette date historique, il n’y a pas de signe de préparation de cette festivité.

Et pourtant, après la fête tournante à Boké, N’Zérékoré, Mamou et Kankan, les festivités du 02 Octobre devraient se faire cette année à Conakry. C’est le Chef de l’Etat qui l’avait annoncé à Kankan

lors du 59ème anniversaire de l’indépendance.

Interrogé sur le sens de date historique, le leader du PEDN,  s’exprimant dans l’émission ‘’les GG’’ chez nos confrères d’Espace depuis Paris, estime que la célébration de cette fête ne doit pas être improvisée :

« Le 60ème anniversaire  doit être célébrée dans la dignité, et la grandeur de notre histoire d’avoir accédé en tant que premier pays de la colonie française à l’indépendance. Ce sont des moments de rappel, ce sont des moments de joie mais aussi des moments de voir ce qui a marché, ce qui n’a moins été. Mais comme je l’ai dit, célébrer un anniversaire, ce n’est pas improvisé. Il s’agit de voir ce qui doit être fait et dans une organisation parfaite. », estime l’ancien Premier ministre de Lansana Conté.

Pour Lansana Kouyaté, « Ce qui ne marche pas en Guinée, les guinéens peine à se considérer comme une nation. Ce qui ne marche pas, ce que les guinéens croient une fois une erreur est commise par un Chef d’Etat ou un gouvernant quel qu’il soit, ça ne peut plus s’effacer, on ne peut plus l’oublier, il n’ya plus de pardon ».

Or, ajoute-t-il, « tous les grands pays que vous voyez aujourd’hui ont des histoires plus douloureuses que la Guinée. »

Le leader du PEDN qui  séjourne toujours à l’étranger, s’est également prononcé sur plusieurs sujets  qui font débat en Guinée, à savoir la crise à la Cour Constitutionnelle, le contrat du Port de Conakry, mais aussi le détournement des fonds à la Banque Centrale.

Alfred Bangoura, www, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.