L’après-smartphone : quelle sera la prochaine grande innovation technologique?

Alors que le marché du smartphone arrive à maturité, le secteur technologique peine à discerner la prochaine invention qui révolutionnera nos vies. De nombreuses startups sont sur les rangs pour décrocher le titre d’inventeur du « next big thing », et les investisseurs placent des capitaux dans des domaines aussi variés que la réalité virtuelle, les voitures autonomes, les implants cérébraux, les machines apprenantes, les drones ou encore la maison intelligente.

Embarquons pour un petit tour d’horizon de quelques startups qui montent. Premier arrêt au rayon lunettes, où les projets ne manquent pas : Hololens de Microsoft, Google Glass, le casque de réalité augmentée Apple, Vuzix Blade…

1 – Des lunettes ou masques de réalité virtuelle

Parmi eux, Magic Leap est un fabricant de lunettes de réalité augmentée, c’est-à-dire de lunettes qui servent à superposer des images virtuelles dans notre environnement réel. Pour l’instant, un premier modèle (Magic Leap One) a été mis en vente dans certaines villes américaines pour les développeurs souhaitant créer des applications. Les premiers avis sont mitigés, notamment à cause de leur champ de vision limité et du prix. Pour une commercialisation grand public, il faudra encore patienter.

Google, Qualcomm ou encore le Fonds public d’investissement d’Arabie Saoudite ont investi dans Magic Leap.

Les lunettes Focals by North ressemblent à des lunettes de vue classiques, mais ne vous y trompez pas. Ces lunettes intelligentes peuvent afficher des indications GPS, des textes, des rappels, des informations concernant météo ou encore converser avec l’assistant Alexa d’Amazon… Tout cela grâce à un petit projecteur qui affiche des informations qui ne sont vues que par le porteur des lunettes. Le contenu est diffusé grâce à une connexion Bluetooth avec le smartphone de l’utilisateur. Elles sont disponibles pour la somme de 999 dollars… Pour ceux qui habitent New York ou Toronto.

2 – Le développement d’interfaces cerveau-machine

Les neurosciences, l’étude du système nerveux, restent un grand défi de notre siècle. À la croisée de plusieurs disciplines, la recherche sur les interfaces cerveau-machine est très active, et semble relever de la science-fiction : le but est de créer des outils de communication entre le cerveau et les machines.

Pour cela, beaucoup de startups travaillent sur des technologies d’interface cerveau-machine, où un appareil « lit » les signaux chimiques et électriques du cerveau de l’utilisateur et les convertit en information qui peut être traitée par une machine, et vice versa.

Ces startups sont à visée surtout médicale, comme Paradromics. Cette startup basée dans le Texas travaille à mettre au point un dispositif de la taille d’un nickel qui se connecterait au cortex et permettrait par exemple de contrôler une prothèse par la pensée.

Les recherches prendront encore des années, mais beaucoup de personnes espèrent que le champ possible des utilisations s’élargira avec le temps.

3 – La voiture autonome

Est-ce que la voiture sans chauffeur serait le nouveau smartphone ? À en juger par l’engouement dans la Silicon Valley pour la voiture autonome, peut-être bien.

Certains acteurs ont choisi de développer des systèmes qui pourraient équiper des voitures déjà existantes ; d’autres, comme la startup californienne Zoox, essayent de développer leur propre système de véhicules autonomes… qui n’auront peut-être même pas de volant.

www.fr.express.live

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.