Labé: timide reprise de production des cartes nationales d’identité

Près de quatre mois de rupture de timbre, la section identité du commissariat centrale de Labé a repris récemment la confection des cartes d’identité nationale à la grande satisfaction des nécessiteux.  Mais cette opération n’a connu qu’une courte durée car déjà à l’arrêt. 

Ce manque de timbre a fait des répercussions énormes sur certaines activités des personnes qui étaient dans le besoins. L’arrêt brusque de la confection des cartes d’identité a beaucoup pénalisé  Aissatou Tounkara qui dénonce le mal qu’elle a subi. « Je me suis rendu là-bas pour une première fois, ils m’ont dit qu’il n’y a pas de timbre, je devais déposer une carte quelque part, ça a été une inquiétude pour moi, la deuxième fois, ils confectionnaient mais le prix est chère et j’ai retardé là-bas. En tout,  j’ai payé 82 000 ils n’ont qu’à réduire ce tarif d’acquisition de la pièce d’identité. » 

Djenabou Sylla qui a longtemps attendu la reprise de la production des pièces d’identité a été contrainte de voyager sans gain de cause. Des tracasseries policières elle en a rencontré: « Ça fait longtemps je cherchais une carte d’identité nationale, j’avais donné 70 000, j’ai pris la photo en place. C’est seulement l’extrait  de naissance qu’on m’a réclamé. Pendant les vacances j’ai voyagé pour le Sénégal mais il y’ avait tellement de difficulté sur la route, comme je n’avais pas de carte on me demandait de l’argent. » Nous a expliqué la jeune fille avec un remord.

Selon nos informations, cette reprise de production des cartes nationales  d’identité n’était que temporaire et, est déjà à l’arrêt car le nombre de timbre reçu était  largement  insuffisant face à la demande.

Thierno Oumar Tounkara, correspondant kabanews à Labe 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.