Dernières infos

Labé: la saison sèche frappe les stations de lavages d’engins roulants

Labé: la saison sèche frappe les stations de lavages d’engins roulants

Les stations de lavages d’engins roulants connaissent une certaine crise en cette saison, bien que le secteur soit un pourvoyeur d’emplois à de nombreux jeunes. Notre correspondant régional a fait un tour dans certains lavages du centre-ville de Labé.

En cette période  de saison sèche, certaines activités nécessitant une grande  quantité d’eau commencent à se ratifier au point que recourir à des citernes commerciales est d’actualité.

 Alassane Diallo en parle :  » Actuellement la situation est dure. Difficilement nous trouvons de l’eau, le peu que nous trouvons c’est avec les citernes. On achète par bassin. Le fut  coûte dix mille francs guinéen et en cas de retard, ça nous fait perdre des clients. Et si la quantité est insuffisante et les clients sont nombreux c’est un autre problème.»

Mamadou Tahirou Diallo responsable d’un lavage lui a souscrit à un abonnement à la guinéenne des eaux : «  Ici on travaille avec l’eau de la S.E.G.  On n’a pas tellement de problèmes à ce niveau, sauf si la SEG est en panne et même ça, c’est rare, nous remercions Allah. »

Pour Alassane Condé, la principale difficulté c’est plutôt la rareté de la clientèle : » Les clients de font très rares. On peut rester toute une journée sans avoir cinq engins à laver, ce sont les motos que nous lavons de plus. C’est avec les véhicules que nous gagnons un peu mais par rapport à l’eau on n’a pas de problèmes.»

Outre les difficultés égrainées, la dernière pénurie de carburant aura aussi touché ce secteur d’activité, et si pour les uns l’eau est accessible d’autres par contre dépensent de l’argent pour s’en approvisionner.

Alpha Boubacar Kessema Diallo, correspondant www.kababachir.com à Labé

A propos de l'auteur

Articles similaires