Dernières infos

Labé : le remplissage des fiches d’orientations suit son cours normal

Labé :  le remplissage des fiches d’orientations suit son cours normal
Les sept cent quarante-deux (742)  admis au baccalauréat unique session 2014 convergent depuis  ce mardi dans les locaux de l’université Ahmadou Dieng, choisie  par les responsables universitaires d’abriter les opérations   de remplissage des fiches d’orientations.
 Les futurs étudiants semblent  être prêts à rejoindre  les différentes institutions d’enseignement supérieur du pays.  Pour franchir la porte d’entrée de l’université  où se poursuivent  les travaux de remplissage, un vigile y est avec son thermo flash et plus loin c’est un kit de lavage qui vous attend.
Docteur  Mamadou  Dian Gongoré  Diallo, directeur général du centre universitaire de Labé  nous  peint  la situation : «  Les jeunes viennent et ils ont les informations et retirent leurs fiches qui sont vraiment explicites. Ils auraient dû les remplir depuis  et maintenant ils le font.  Nous les avons demandé de faire des choix utiles. Qu’est-ce un choix utile ? C’est un choix qui va te permettre d’être orienté, pas cocher pour cocher ».
Pour  lui, les quatre jours suffiront à orienter les différents candidats vu le taux d’échec enregistré durant l’année 2014 : «  Pendant quatre jours, c’est largement suffisant. Sachez que cette année nous n’avons pas  eu beaucoup de bacheliers. Il n’y a que 22 235.  Nous avons l’habitude d’avoir plus de 30 000 bacheliers ».
Pour  éviter les contacts en cette période d’Ébola  , le directeur général martèle que  des équipes ont été dépêchées dans les quatre autres préfectures de la région pour une centralisation rapide de données  : « En raison de l’urgence sanitaire , c’est  nous qui  allons vers les bacheliers .C’est ce qui fait qu’ à l’heure où je vous parle nos délégués sont à Koubia , Mali , Tougué et Lelouma ».
Et d’ajouter : «  Par exemple à Koubia il n’y a que quatre admis, on pouvait dire  bon, écoutez quatre (4) admis  le tout en science sociale, ils n’ont qu’à venir à Labé .NON,  l’urgence sanitaire oblige. À Lelouma ils sont au nombre de dix (10), un (1) en science expérimentale et neuf (9) en science sociale, à Tougué ils sont trente-deux  (32), vingt-cinq (25) en science sociale et sept (7) en science mathématiques et à Mali quatre-vingt-cinq (85) dont neuf (9) en science expérimentale, quatorze (14) en science mathématique et soixante-deux (62) en science sociale ».
Pour l’heure aucune forte irrégularité n’a été signalée par les futurs étudiants  sauf la lenteur des opérations.
Sally Bilaly Sow, correspondant www.kababachir.com à Labé

 

A propos de l'auteur

Articles similaires