Labé : la grève syndicale paralyse les activités économiques

La grève perlée de l’inter centrale CNTG-USTG se poursuit dans certaines villes du pays pour protester contre l’augmentation  du carburant à hauteur de 25 % . Dans la Préfecture de Labé, située à 440 kilomètres de Conakry, toutes les activités sont paralysées et le centre urbain habituellement animé est complètement déserte.
 Selon Elhadj Maladho le secrétaire général de la CNTG section transport et mécanique générale leurs équipes procèdent à la sensibilisation pour éviter le trouble à l’ordre public et l’érection de barricades.
Pour leur part, les citoyens dans leur majorité demandent aux syndicalistes et les autres acteurs de la société civile d’accentuer la pression afin que le gouvernement puisse accéder à la demande de la population et de leur faire éviter une énième déception.
Face à l’inquiétude des citoyens contre une quelconque volte-face des acteurs sociaux, ELhadj  Lamine Sangaré, secrétaire général de l’union régionale des travailleurs de Labé, rassure qu’ils poursuivront leur grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.
Reste à savoir, si le gouvernement  reviendra sur sa décision dont les conséquences se font déjà ressentir sur le quotidien des citoyens.
Sally Bilaly Sow, correspondant kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.