Dernières infos

Labé: une femme mariée de 14 ans victime d’un viol collectif 

Labé: une femme mariée de 14 ans victime d’un viol collectif 

Deux jeunes ont satisfait leur libido sur une femme mariée âgée de 14 ans dans la sous préfecture de Djonfo située à une dizaine de kilomètres du centre-ville urbain de Labé. 

Deux jeunes dont un qui a pris la poudre d’escampette ont violé une femme mariée âgéé de 14 ans. 

L’acte s’est déroulé dans la journée du Mardi 14 Mars 2017, dans la sous préfecture de Djonfo. La victime, Mamadou Dian revenait du Marché lorsqu’elle a été interceptée par ces bourreaux.

Selon le grand frère de l’époux de la femme violée: « Ça s’est effectivement déroulé comme ça, c’est ce mardi que la femme de son frère en provenance du marché, s’est pincée avec  des jeunes sur son chemin. Ceux-ci les ont réclamé son numéro de téléphone, les jeunes lui ont parlé en Malinké et en Soussou elle a répondu illico qu’elle ne comprend pas ces langues, après elle à continuer son chemin, jusqu’à un certain niveau. Les deux jeunes hommes ont garé la moto et ont attendu la fille, à son arrivé ils sont tombés sur elle. Ils l’ont attaché la bouche et l’ont violé, elle criait mais la voix ne sortait pas parce que c’était en pleine brousse. Quant ils ont fini satisfaire leur libido, ils ont libéré la fille et elle à pris le chemin de la maison en pleurant. Elle a rencontré et nous à expliquer qu’elle a été violée par deux jeunes, nous lui avons demandé si elle les connait, elle a répondu non, mais elle a dit qu’elle pourrait les reconnaitre à vue d’œil. La fille à 14 ans et ça fait au moins 3 semaines depuis qu’elle s’est mariée. » Explique le grand frère de l’époux de la femme violée 

Poursuivant son explication, il atteste que « la fille a été transmise à l’hôpital pour être examiner parce qu’elle souffrait. L’un des acteurs de ces crimes est traduit à la justice. Le responsable de la localité nous à aider à travers l’appui du commandant pour lui transférer à Labé, le second criminel n’a pas été dénoncé car nous ne savons rien pour le moment sur son identité. Mais le jeune criminel arrêté est un habitué à ces faits, car ce n’est pas la première fois qu’il commette des crimes pareils, son nom c’est  Thierno Djoubairou Diallo chauffeur de profession »  

Il faut rappeler que le viol des femmes et filles sont très fréquents dans la plupart des préfectures et sous préfectures de la région administrative de Labé.

Alpha Boubacar Kessa Diallo, correspondant kabanews à Labé 

About The Author

Related posts