LABE : colère des conducteurs de moto-taxi contre leur syndicat

Les conducteurs de moto-taxi de Labé, ne comptent pas en démordre avec leurs responsables. Après le carnaval qu’ils ont organisé jeudi  03 janvier 2019 pour réclamer la tenue d’un  congre électif pour leur bureau syndical, ce lundi 7 janvier 2019 certains chefs de gare ont investi les locaux de la mairie de Labé pour demander à  celle-ci de leur prêter main forte.

Ils sont nombreux les taxis motos qui se sont rendus dans le siège la commune de Labé ce lundi matin. Objectif expliquer à l’équipe en place que leur syndicat n’est plus légitime, car son mandat est arrivé à échéance, sachant que les taxes recouvertes sont destinées à la commune.

Leur porte-parole Thierno Abdourahmane Diallo sollicite une alternative auprès des responsables pour le payement des taxes et la tenue d’un congrès. «  Les personnes qui sont là-bas, ils ne parlent plus au nom des taxi maitres parce que ils ne sont plus légales. Donc quand tu entends général, général, c’est la loi qui te fait général. Nous savons que les reçus, c’est pour la commune, c’est l’argent de la commune donc on ne peut pas dire qu’on ne va pas payer ça, mais plutôt on ne veut pas payer cette somme à  des personnes illégitimes » a menacé le chef de gare.

Après leur réception par certains conseillers communaux, Thierno Abdourahmane Diallo a fait savoir leur point de revendication. Dans sa communication il a précisé au conseil que leur syndicat est illégal et illégitime depuis 11 mois.

Younoussa Baldé membre du conseil, revient sur les points forts de leur rencontre en ces termes. :« Au nom de tous les taxis motos et chefs de gare ils ne sont plus disposés à payer quoi que ce soit à cette équipe syndicale qui est en place tant qu’on n’organise pas le congrès du syndicat de taxi moto. Donc ils sont venus nous prendre en témoins en tant que partenaire des conducteurs de taxi moto pour attirer notre attention sur la question afin de trouver la solution le plus rapidement que possible » a-t-il précisé.

L’équipe qui a reçu les chefs de gare a promis de se concerter entre elles avant de leur faire un feed back pour désamorcer la crise.

Thierno Oumar Tounkara, correspondant kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.