La RFI dans le viseur de l’Etat-major de l’Armée ?

Deux jeunes ont été tués ces dernières heures alors qu’ils n’ont rien à voir avec les manifestations de rue, suite à l’appel à la ville morte fait par les opposants. Selon des témoignages concordants émanant de la famille des victimes et rapportés par la RFI c’est sont des gardes bérets rouges ayant assommé les deux jeunes semble offusquer l’Etat-major général des Armées.

Le vendredi matin, le porte-parole de l’Etat-major Aladji Cellou Camara est intervenu pour réaffirmer une mesure déjà en vigueur au sein de l’Armée. Il s’agit du confinement des gardes pendant les manifestations politiques. Auparavant, « Le chef d’Etat-major général des Armées constate avec regret l’attitude de certains correspondants de presse faisant des déclarations dénuées de tout fondement qui sont des allégations tendant à ternir l’image des Forces de Défense et de sécurité. »

Selon un communiqué, « Le chef d’Etat-major général des Armées déplore et condamne fermement cette attitude irresponsable de ces correspondants de presse qui est incompatible avec le sens de l’honneur, le respect de la déontologie et de la dignité professionnelle. » Par ailleurs, le chef d’Etat-major général des Armées condamne ce qu’il appelle « l’attitude de tous ceux ou toutes celles qui se livrent à des déclarations à caractère subversif tendant à ternir l’image de l’institution militaire qui se veut républicaine. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.