La Croatie au bout du suspense, fin du rêve pour la Russie

La Croatie s’est qualifiée aux dépens de la Russie pour les demi-finales de la Coupe du monde à l’issue de la séance des tirs au but (2-2 après prolongations). Alors que les Vatreni partaient largement favoris dans ce duel face au pays-hôte, ils ont fini par émerger au bout d’un scénario complètement fou. La Croatie affrontera donc l’Angleterre, vainqueur de la Suède, en demi-finales mercredi. Pour la Russie, qui a refusé d’abdiquer dans ce duel, c’est la fin du conte de fées.

Le match

C’est ce qui s’appelle un match à rebondissements. Si la Croatie aura dominé la plus grande partie du match, grâce à ses qualités individuelles, la Russie s’est défendue avec ses armes, à savoir la discipline tactique et la générosité. Contre le cours du jeu, la Russie est parvenue à ouvrir la marque grâce à un éclair de génie de Cherychev. Méritoirement, la Croatie a rétabli l’égalité via Kramaric, idéalement servi par Mandzukic. Perisic a eu le 2-1 au bout du pied en deuxième mi-temps mais a vu son tir repoussé par le poteau. Alors que le score était de 1-1 à l’issue du temps de jeu réglementaire, les deux équipes ont chacune inscrit encore un but dans les prolongations. D’abord Vida sur un coup de tête bien placé, ensuite Fernandes, également de la tête. Les tirs au but ont donc dû départager les deux équipes, comme en huitièmes de finale d’ailleurs. A ce petit jeu, c’est la Croatie qui a fait preuve de sang-froid pour s’adjuger la victoire. Smolov et puis Fernandes ont loupé leur tentative, Rakitic a envoyé son équipe en demis. Un scénario inoui qui aura certainement satisfait le spectateur neutre.

 

© photo news.

L’homme du match

Mario Fernandes, le Russe qui a dit “niet” à la Seleçao, sera passé par toutes les émotions ce soir. D’abord l’euphorie et la joie dans la deuxième prolongation lorsqu’il a redonné espoir à toute une nation en égalisant de la tête (2-2), alors que beaucoup avaient déjà perdu espoir. Ensuite, la détresse et la déception lors de la séance des tirs au but. Il a privilégié une frappe en force mais a loupé la cible. Son tir a échoué à côté du poteau. Ou comment passer du rêve au cauchemar.

© epa.

Le moment marquant

Arrivé au Mondial dans la peau de joker, Cheryshev a (enfin) complètement explosé lors de ce Mondial. Ce soir, l’ancien espoir du Real Madrid a inscrit son quatrième but depuis le début de la compétition. Et quel but! Une véritable petite perle. Une belle combinaison avec Dzyuba suivie d’une frappe monumentale du gauche en pleine lucarne. Du grand art. Hélas, cela n’a pas suffi pour la Sbornaya. Depuis son entrée au jeu fracassante contre l’Arabie saoudite lors du match d’ouverture, avec un doublé à la clé, il s’est imposé comme une valeur sûre de l’effectif. Miné par des blessures les deux dernières saisons, l’international russe a vécu une véritable résurrection devant son public. De bon augure pour la suite de sa carrière.

© photo news.
www.7/7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.