Kassory à la Primature : « Le retour en arrière », selon un allié du RPG

C’est un allié du RPG qui parle : « Nous n’avons rien contre la personne du Premier ministre. Mais nous dénonçons, ce retour en arrière alors qu’on attendait un véritable changement de cap. » Le parti –UFD – de Baadiko Bah n’est manifestement très tendre avec Kassory Fofana.

Explications : « Lorsqu’on prend les mêmes hommes et femmes qui ont fait leurs preuves négativement pendant le régime du président Lansana Conté et qu’on prétend faire le changement, nous disons NON. Les mêmes causes produiront les mêmes effets et nous avons rapprochés ce fait que toutes les tares de la période la plus dramatique du régime du Général Lansana Conté sont aujourd’hui magnifiées. L’on ne peut pas nous dire qu’on va prendre les mêmes personnes qui sont originaires du système qui était si décrié et contre lequel le peuple s’est révolté pour nous dire qu’on va faire des changements positifs. » Ce qui revient à dire que : « Nous sommes étonnés du moment où le chef de l’Etat avait clamé haut et fort que jamais qu’il ne travaillerait avec les gens du système Conté et aujourd’hui il a été contraint de le faire puisqu’aujourd’hui il est obligé de payer  ça  vis-à-vis du système qui l’a installé. »

Et d’ajouter chez nos confrères : « Ce gouvernement comprend des délinquants que des tribunaux étrangers ont condamnés. En ce que je sache nous n’avons pas entendu une cour des droits de l’homme dire que la justice belge n’est pas indépendante ou elle n’est pas objective. Nous avons donc des ministres qui sont condamnés et d’autres qui sont cités dans des scandales de corruption. Je ne sais pas qu’elle crédibilité voulez-vous que notre justice puisse avoir vis-à-vis même de ses partenaires extérieurs (…), ceci est une véritable insulte au peuple de Guinée. »

Kassory et Mariama SOGUIPAH apprécieront

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.