Kankan : Le préfet a faits ses mea-culpa à la presse !

Il aura fallu 28 jours, pour que le premier magistrat de la préfecture de Kankan, se rende compte de son affront vis-à-vis de la presse locale lors de la célébration officielle de la 60ème fête d’indépendance, le 02 octobre dernier.

En effet, ce mardi 30 octobre 2018, AZIZ DIOP après avoir reconnu son erreur, a tenue à présenter ses excuses à l’ensemble des professionnels de médias évoluant dans sa juridiction. C’était en faveur d’une rencontre, qui a eu lieu dans le grand bureau de la préfecture de Kankan Malick Diakité, y a pris part pour nous.

Le 02 octobre dernier, sous prétexte qu’ils n’étaient pas vêtus de blanc, le préfet  Aziz Diop a défendus à l’ensemble des journalistes reporters qui étaient présents à la place des martyrs, de couvrir les festivités officielles de la fête nationale. Une attitude, que les hommes de médias de tous bord, n’ont pas manqué de flétrir. 28 jours après faits, le premier magistrat de la préfecture de Kankan, semblent revenus à de meilleurs sentiments. Il a finalement exprimé son regret et présenté ses excuses publiquement.

« Un préfet a des qualités et des défaut. Je le reconnais, il m’arrive d’avoir le sang chaud. Mais pas dans l’intention de mal faire. Je vous présente très sincèrement mes excuses. Vous m’avez démontré que vous êtes fâchés, et je vous est compris ». a-t-il déclaré.

En retour, dans l’intérêt supérieur des citoyens, le collectif des journalistes présents, a aussi décidé d’enterrer la hache de guerre. Amadou Oury Souaré est le secrétaire général de l’association des journalistes de Kankan (AJK).  

« Aujourd’hui nous avons fait un entretien avec le préfet. Il a présenté ses excuses, et nous aussi au nom de l’ensemble des journalistes de la place, nous avons accepté dans l’espoir que ce type de désagrément, ne se répète plus.

Poursuivant, Amadou Oury Souaré a aussi demandé à tous ses collègues reporters de reprendre la couverture des activités de la préfecture qui avaient été suspendu jusqu’ à nouvel ordre.

Après avoir facilité les échanges lors de cette rencontre, le doyen de presse locale Mansa Sarbou Keita, correspondant de l’AGP et de la radio nationale a rassuré que dorénavant, les méthodes de travail entre le préfet et la presse connaitront un changement net.

A rappeler  qu’en une année, c’est la deuxième fois que le préfet Aziz Diop  présente ses excuses la presse locale de Kankan.

Ibrahim Diallo, correspondant www.kababachir.com, à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.