Kankan : Le candidat du RPG, Mory Diakité Kolofon est élu maire !

Après plusieurs longues heures d’attentes, les résultats à l’issu du vote au compte de l’installation de l’exécutif communal, ont porté à la tête de la municipalité de Kankan, Mory Diakité dit Kolofon. Le scrutin s’est tenu  à huit-clos, ce mercredi 13 février 2019, dans la salle de délibération de la mairie avec un important dispositif sécuritaire.

Après avoir attendu plus d’un an, les citoyens du Nabaya  sont enfin situés sur la composition de la nouvelle équipe de gestion communale. Elu avec 24 sur 40 voix, le candidat du RPG-arc-en-ciel, Mory Diakité dit Kolofon a été officiellement investi dans les fonctions de maire.

Après le scrutin, c’est Kader Chérif, attaché politique à la préfecture de Kankan, déglué national qui a eu l’honneur de procéder à la délibération. Le nouveau maire élu de Kankan, a remercié la population  à travers toutes ses composantes et invité l’ensemble des conseillers à s’unir pour le travail.

« Aujourd’hui est un grand  jour pour nous. C’est une opportunité pour moi de remercier  l’ensemble de la population Kankannaise  pour la confiance placé en nous. Nous remercions tous les partis politiques, militants, responsables, la  population, la notabilité, et les religieux. Ensemble, nious devons travailler main dans la main ».

Même si l’élection n’est contestée de nulle-part, certains conseillers de l’opposition comme Antoine Dôbô Guilagui de l’UFDG et Dr. Môrô Sidibé, second candidats du parti majoritaire  dénoncent, certaines anomalies.

« Des conseillers ont été  mutés, les  procuration sont tombé n’importe comment.  Il y a aussi eu des conseillers ont été empêché d’accéder à la salle de vote. Et ces conseillers qui ont été empêché d’accès n’ont pas voulu admettre et ils ont vu aussi leur procuration rejetée par la justice.»

Enfin, il faut indiquer que cette installation des exécutifs communaux de Kankan, a  été caractérisée par un désintéressement notoire de la population. Signe de désespoir selon plusieurs observateurs.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.