Kankan : La réalisation d’un fossé au quartier Salamany tend à sa fin !

Comme prévu, les travaux de construction de fossé dans le quartier Salamany, suivent leurs cours et tendent même vers leur fin. En dépit de quelques difficultés, ces travaux financés entièrement par le gouvernement à travers son fond d’entretien routier, suscitent beaucoup d’espoir chez les citoyens riverain dudit quartier.

La réalisation de ce canal de ruissellement des eaux usées de Salamani, Long de 1350m, avance malgré un arrêt momentané des travaux due à quelques contraintes financières, comme nous l’explique Soryba Kaba, entrepreneur du chantier. Il se félicite aussi du niveau actuel des travaux.

«Vraiment nous sommes satisfaits du travail réalisé. Il ne nous reste plus grand-chose. Pas plus de 250 m à faire. Nous rencontrons des difficultés souvent avec des roches dures. Et puis, les premiers payements des fonds ont retardé. Mais si tout se passe bien, nous sommes entrain de mettre tout à niveau et nous en n’avons plus que pour un mois». A-t-il détaillé.

Les citoyens usagers de ce quartier considéré comme l’un des plus impraticables de la commune urbaine, surtout en saison des pluies, à l’image d’Affou Chérif, apprécie les travaux et fustige les actes inciviques.

« Ces travailleurs font du bon boulot. Ils nous ont expliqués le motif de leur retard et tout le monde a compris. Certains gens les causent préjudice. Alors qu’ils sont censés assuré la sécurité et la bonne gestion des outils et matériaux de travail, ils  utilisent leurs bois pour la cuisson en cuisine, leur sable et gravier sont volés chaque fois. Ce n’est pas normal ça. S’ils  nous aide ils faut à notre tour qu’on les aident aussi ». A-t-elle défendu.

Alors que des citoyens, sous couvert d’anonymat, dénonce le non respect de quelques mesures d’exécution du travail, l’entrepreneur, évoque les raisons.

« Oui, c’est notre travail. Et non pas le leur. Il y a des conduits d’eau potable d’eau, qui ont été réalisés par endroit. Il faut les dévier de 5 à 10cm. Sans quoi on risque de priver les gens d’eau potable». Soutient-il.

A retenir que tout les citoyens du quartier Salamany n’attendent que la finalisation de ces travaux pour sortir du calvaire qu’ils endurent surtout en période de pluie.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.