Kankan : Formation sur l’évaluation participative du jury citoyen !

Un atelier de formation basé sur le suivie et évaluation participative du jury citoyen dans le processus de développement des communes rurales, s’est bouclé ce vendredi 18 janvier 2019  dans la salle polyvalente Hooch-Chi-Min de Kankan. Organisé par l’ONG aide et action et financé à hauteur de 3000.000 euros, il vise sur un an, à appuyer les collectifs d’organisations de la société civile dans l’implantation de la suivie et évaluation ainsi que le jury citoyen.

Au total 20 responsables locaux venus des localités de la Haute Guinée ont pris part à cette formation. Il était surtout question d’expliquer ce processus du suivie et évaluation participative du jury citoyens. Selon Souleymane Sow coordinateur régional de l’ONG Aide et Action, les participants ont été  formés en qualité de formateur pour divers localité de la Haute-Guinée.

« Après cette formation, les participants iront formé à la base au niveau de leurs collectivités respectives, à savoir Norassoba dans Siguiri ; Gberedou Baranama dans Kankan ; Banora dans Dinguiraye et Tiro dans Faranah. En outre ils procéderont aussi à la mise en place des équipes du jury citoyen travail en toile collaboration avec conseilles communaux ».

Pour Mohamed Saran Kaba assistant du directeur des micros réalisations de la commune urbaine de Faranah, ce processus est une nécessité pour promouvoir les valeurs démocratiques au sein des collectivités locales.

«Cet atelier de formation sur le jury citoyen dans le cadre du renforcement des capacités des collectivités locales des suivis et évaluations participatives  et cet atelier a une importance capitale pour  nos collectivités locales. Il va nous permette à nous responsables des services techniques préfectoraux par exemple d’être plus redevable et crédibles aux yeux de nos administré ».

Après avoir suivi les modules dispensés, Mohammed Lamine Condé secrétaire général de la commune  rurale  de  Banora dans Dinguiraye a promis de restitution à la base, des notions acquises.

« Comme à l’issue de tout bon formation, il sera de notre mission d’aller restituer le contenu de ce que nous avons appris auprès des différents services et organisations que nous représentons. Cela pour être au même pied d’information que nos collègues ».

Enfin il faut souligner que les participants ont sollicité dans leurs recommandations plus d’accompagnement auprès des partenaires pour les permettre de mieux restituer les acquis dans leurs localités respectives.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.