Kankan : Après une demi-journée passée au gnouf, les enseignants syndicalistes sont libres !

Les enseignants syndicalistes qui avaient été arrêtés par l’autorité préfectorale de Kankan, ce mercredi 31 octobre 2018, ont été tous libérés. Selon le premier responsable du SLECG à Kankan, le doyen Ibrahima Kalil Condé IKC, ses camarades et lui, ont bénéficié des bonnes grâces du préfet Aziz Diop, après avoir passé une demi journée en prison.

12 heures après leur arrestation, les 16 enseignants syndicalistes tous membres du SLECG, étaient libres comme de l’air. Ils assurent avoir même été conduit jusqu’auprès de leurs familles respectives par celui qui les avait fait arrêter, le préfet Aziz Diop.

Au lendemain de sa libération, le secrétaire général du bureau régional du SLECG à Kankan Ibrahima Kalil Condé IKC, n’as pas hésité à se confier à la presse.   

« J’ai été enlevé à 8 heure par M. le préfet devant le local de Komara loisir, point de départ d’une manifestation que j’avais appelé pour protester contre le gel de nos salaires par le gouvernement. Il m’a conduit à la police routière, on m’a retenu jusqu’à 17 heures. Après j’ai été amené à la CMIS et à 22 heures lui-même, il est venu me chercher pour me déposer à la maison ». A-t-il retracé.

Et puis le doyen IKC, après 36 années d’expériences dans l’enseignement, ne désarme pas, il promet de poursuivre la lutte syndicale par la voie pacifique.

« Le mouvement continue dans la paix. Personne ne pourra nous rendre responsable d’une quelconque instabilité ou de déstabilisation de la cité. Notre mouvement continue dans la paix » A-t-il assuré.

A rappeler que l’arrestation d’IKC et ses camarades syndicalistes avaient suscité, la colère de plusieurs centaines d’élèves, et l’indignation de nombreux citoyens.

Ibrahim Diallo, correspondant www.kababachir.com, à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.