Dernières infos

Kankan : A 72 heures de la réouverture des classes, les prix des fournitures scolaires sont à la hausse !

Kankan : A 72 heures de la réouverture des classes, les prix des fournitures scolaires sont à la hausse !

A 72 heures de la réouverture des classes, les prix des fournitures scolaires ont  globalement grimpés sur l’ensemble des marchés de la ville de Kankan.

Les vendeurs de fournitures scolaires sont actuellement les plus convoités par la clientèle sur tous les marchés de la ville et le grand marché Dibida, ne fait pas exception à la règle Mais actuellement les prix, de ces fournitures s’envolent selon l’article demandé et la situation semblent vraiment tourmentée les honnêtes citoyens de la ville.

. De nombreux parents d’élèves y viennent pour acheter les effets de leurs enfants.

Mais cette année comme les précédentes, le prix de la plupart de ces articles est à la hausse.

Même si le paquet contenant cinq cahiers de 200 pages, continue à s’acheter comme d’habitude à 15.000 GNF, le prix d un sac à dos se discute actuellement de 50 à120.000 GNF  selon la qualité.

Pour Bah Mamadou Bélla, vendeur d’articles scolaire, cette hausse est due à plusieurs facteurs qui sont indépendants de leur propre volonté, tels que la variation défavorables des coûts de la devise monétaire, la montée des prix de transports etc.

Autres fourniture dont le prix excelle en ce moment sur les marchés, la tenue scolaire. Le mètre coûte 20.000 GNF alors que le complet cousu varie  de 30 ou 40.000 GNF. Cette fois compte tenue de la longueur.

Aminata Kaba, vendeuse, se montre très compréhensive face aux difficultés de sa clientèle. « Nous sommes conscients de la situation qui prévaut actuellement chez la pluparts de nos clients. Ils viennent d’effectuer beaucoup de dépenses pendant la fête de l’Aïd-el-kébir. On aimerait tellement que les prix de nos articles les reviennent très moins chèrs. Mais nous aussi, nous sommes obligé de vendre à ces prix pour en tirer des petits bénéfices pour subvenir aux besoins de nos familles ». a-elle-soutenu.

Quant à Aicha Camara parent d’élève, elle regrette pour sa part en ces termes, l’indifférence des autorités face a ce phénomène.

« L’Etat est le seul vrai responsable dans cette affaire de hausse des prix des fournitures scolaires. Normalement, il devrait prendre des dispositions, faire en sorte que la population ne souffre pas trop  à l’approche de ces moments, comme la rentrées. », s’est-elle-alarmée.

Enfin il faut retenir qu’en dépit de nombreuses rumeurs de reports, la rentrée des classes est toujours prévue pour ce vendredi 15 septembre 2017.

Cheick Berthé,  correspondant Kababachir.com à Kankan

A propos de l'auteur

Articles similaires