Insécurité: Après une attaque armée à Pita, des malfrats rattrapés à Mamou

Une attaque armée a été perpétrée ce jeudi 09 Août dans la Commune urbaine de Pita, causant des dégâts matériels importants, a appris votre quotidien électronique des  sources proches de la victime. Aucune perte en vie humaine, mais les malfrats qui ont ouvert le feu à l’intérieur d’une boutique située non loin de la grande mosquée, ont emporté un sac rempli d’argent, dont on ignore encore la valeur.

Selon nos informations, l’opération qui ressemble à un film hollywoodien, a démarré aux environs de 10 heures, lorsqu’un groupe de malfrats venus à bord d’une RAV 4 non immatriculée se faisant passer pour des businessmans disposant des devises pour faire la monnaie, ont réussi à tromper la vigilance du jeune commerçant, Ismael Bah. Ils ont tout d’abord demandé de faire la monnaie lorsque le jeune a sorti le montant correspondant à leur demande. Du coup, l’un d’entre eux a sorti le pistolet pour le mettre au cou et demander de sortir immédiatement le reste de l’argent qui se trouve à l’intérieur et les autres malfrats postés dehors ont mis tout le monde au respect avant de tirer à l’air. Une panique générale s’est emparée des lieux.

Après leur sale besogne, les malfrats ont pris la fuite à une destination inconnue, en empruntant la route nationale N°1, en prenant la direction Dalaba.

Alertés,  une équipe d’agents de sécurité a été immédiatement déployée sur le terrain  pour poursuivre les malfrats. Grâce à une forte collaboration entre les services de sécurité et des citoyens, les  malfrats auraient été arrêtés dans la localité de Porédaka à Mamou, de même que leurs complices. L’un d’entre eux aurait été blessés lors des échanges des tirs et se trouverait admis, dans un centre hospitalier de Mamou, alors que trois d’entre eux, ayant pris part à cette opération d’attaque à Pita, ont été arrêtés et se trouvent en ce moment dans les mains des services de sécurité pour des fins d’enquêtes.

Ibrahima Bah, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.