Insécurité à Kankan : Les préparatifs de la fête de Noël perturbé par un adolescent !

En cette fin d’année, l’insécurité ne cesse de s’installer dans la commune urbaine de Kankan.  La nuit de ce dimanche 23 au lundi 24 décembre, un gamin de 16 ans a été interpellé dans la cour de l’église catholique Notre Dame des Victoires et de la paix, avant d’être conduit à la garnison du camp Soundjata Keita. Munie d’un jouet en forme d’arme automatique, le jeune homme s’est infiltré dans ce temple religieux pour semer la panique avant de s’en fuir avec les biens de quelques fidèles.

Venu de Conakry, Mohamed Condé vit à Kankan depuis 4 ans. Il fait à peine 16 ans et il travaille au sein d’un service informel de lavage de véhicules au quartier Météo. Il a été appréhendé par les services de sécurité locale, pour tentative de vol avec préméditation et atteinte au culte.

Après son arrestation, il reconnait avoir acheté au grand marché Dibida de Kankan un jouet de caoutchouc en forme de pistolet pour ensuite se lancer dans sa virée nocturne à l’église catholique notre dame des victoires et de la paix.

« J’ai acheté ce jouet, pour aller voler des téléphones et des motos à l’église. Quand je suis rentré dans cette église j’ai trouvé des ordinateurs, des radios et des outils de sonorisation. Donc j’ai aidé une jeune fille à bien aménager la salle. Après ça, j’ai dit au revoir à la fille. J’ai pris mon sac et mes affaires, en sortant, j’ai trouvé des gens en train d’installer des ampoules, j’ai crié ‘’assalamoualeykoum’’, quelqu’un m’a tout de suite interpellé. Je l’ai informé que j’étais à l’intérieur de l’église en train de travailler avec une jeune fille. On est retourné vers la fille, elle a dit qu’elle ne me reconnait pas, on n’est sorti dehors ils m’ont déshabillé et m’ont rincé avec de l’eau. Après ils ont ouvert mon sac et ils ont vu mon pistolet en jouet, je leur ai dit que c’était pour mon jeune frère, mais ils ne m’ont pas cru puis ils ont appelé alors le commandant de la garnison, lui il est venu me prendre pour m’envoyer au camp » a-t-il relaté.

A en croire commandant Ibrahima Sidibé officier de la garnison de la troisième région militaire de Kankan, le jeune adolescent Mohamed Condé est un multirécidiviste bien connu des services de sécurité. Il assure aussi que son cas est en cours de transfert à la police judiciaire pour la suite des enquêtes.

« On a signalé l’arrestation d’un voleur. Directement, mon équipe et moi, on, s’est embarqué pour arriver sur les lieux. Dès que moi-même j’ai vu le pistolet, j’ai cru que c’était un vrai. Dès qu’on l’a envoyé ici directement il a confessé qu’il est un voleur et qu’il était sur les lieux pour voler. Nous sommes en train de l’envoyer vers la police judiciaire ».

A signaler que comme les précédentes, cette fin d’année 2018 est marquée pour un regain d’insécurité dans la commune de Kankan. Les présumés auteurs, pour la plupart s’en tirent à bon compte.

 CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.