Dernières infos

Ingratitude politique : Aboubacar Soumah à l’index, réagit

Ingratitude politique : Aboubacar Soumah à l’index, réagit

Dans une de nos précédentes publications, nous avions fait cas de la position ambiguë du député démissionnaire de l’UFDG Aboubacar Soumah. Il était non seulement amère à l’endroit de son ex parti mais aussi vouait aux gémonies le pouvoir de Conakry. Avec un dénominateur commun : ethniciser le débat.

Pour le député, le RPG et l’UFDG sont des formations politiques à base tribale. Mais avant, il est taxé d’ingrat par certains. Nous vous livrons sa réaction dans une interview qu’il a accordée à mosaïque Guinée.

« Ceux  qui le disent ne me connaissent pas. Quand je suis venu à l’UFDG, j’étais le maire élu du PUP. En 2010, j’ai accepté d’accompagner le candidat Cellou Dalein Diallo, je me suis  battu de façon visible sur le terrain. Pour une simple raison : parce qu’on ne connaissait pas Alpha Condé. On a dit qu’on préfère soutenir celui qui a travaillé dans notre équipe gouvernementale  du PUP pendant 10 ans jusqu’à devenir Premier ministre. A l’époque, tous les 4 maires de Conakry ont soutenu le candidat Cellou Dalein Diallo. Seule Hadja Nènen, n’a pas soutenu à l’époque Cellou Dalein. Elle a préféré Alpha Condé pour des raisons de proximité », avoue Aboubacar Soumah.

Et le député de reconnaitre aussi : « Après l’élection d’Alpha Condé, nous avons été révoqués de nos fonctions par décret. Si je vous dis que l’UFDG n’a rien fait pour moi, j’ai menti. Mais, quand j’ai compris que la ligne politique pour laquelle, je suis parti à l’UFDG n’est pas appliquée, j’ai pris mes responsabilités en créant le PDE qui est ma propre formation politique. » Pour lui, il ne peut pas rester dans cette formation politique « de façon démagogique. »

A l’allure où vont les choses, si l’UFDG vient au pouvoir, « Si tu ne penses  pas comme eux, tu verras la dictature la plus sanglante que l’humanité n’ait jamais connue. » Ce n’est pas tout. Le député Soumah enfonce : « Tout le monde sait comment l’UFDG a été fondée. C’est sur la base ethnique, de même que le PUP ou le RPG. Il faut qu’on ait le courage de s’attaquer aux maux de ce pays. » On connait ceux qui peuvent répliquer à une telle attaque ouverte au sein de l’UFDG.  La réaction ne pourrait plus tarder.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

About The Author

Related posts