Incohérences de Moalim Touré ou jeu du pouvoir ?

On comprendrait bien très mal comment un proche d’Alpha Condé, fut-il peu instruit et donc enclin à opter pour des subtilités politiques peut-il intervenir sur des ondes de radios privées pour défendre Dalein Diallo, suite au raid perpétré contre sa voiture de commandement.

Il se trouve pourtant que c’est un certain Moalim Touré, très proche du président qui avait cette déclaration : « J’ai vu le pare-brise, ce n’est pas un jet de cailloux qui peut faire un tel trou. Si l’Etat ne prend pas ses dispositions, j’ai peur que la Guinée ne se retrouve dans une situation que personne ne souhaite. » Ce proche du Président a ainsi mis en doute la fiabilité de la réaction du gouvernement. Il bat en brèche le communiqué de la Police en rétablissant la vérité.  Moalim Touré avait témoigné que le président de la République était très en colère en apprenant le tir sur le cortège de l’opposant principal et de conclure : « Il ne donnera jamais un ordre pour qu’on fasse ce genre de choses. »

Pendant ce temps, Bafoe, sur qui pèse toute la répression sanglante dévoyait la vérité chez nos confrères de vision Guinée : « Le trou que j’ai vu, c’est l’impact d’un caillou. Des spécialistes vont analyser le véhicule. S’il y a eu un tir à bout portant, la balle se trouve dans le véhicule. Si elle a traversé le véhicule, le bas de la voiture doit avoir un trou. Quand tu tires à balle réelle, la rentrée est petite, la sortie est grande. Quand c’est un caillou, ça brise le pare-brise. »

Des semaines après, le même Moalim revient : « Ce n’est pas une balle réelle qui a atteint le véhicule de Dalein. C’est une bombe lacrymogène. Ceux disaient que c’est une tentative d’assassinat, il faut dire que c’est faux », déclare-t-il en langue locale soussou, à Linsan. Ces déclarations et contredéclarations intervenant avant même la fin des auditions des principaux concernés ne sont que le jeu du pouvoir. Ce pouvoir utilise un analphabète pour aller dans tous les sens en jetant à la place publique les secrets de l’instruction. C’est cela aussi le régime d’Alpha Condé.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.