IBM rachète le géant du logiciel libre Red Hat

La firme américaine IBM vient de débourser 34 milliards de dollars pour acheter Red Hat qui est le numéro un mondial de l’open source, c’est à dire du logiciel libre et distributeur de systèmes d’exploitation Linux. Ce système est présenté comme une alternative aux logiciels sous licence Microsoft.

Il s’agit de la plus grosse acquisition jamais réalisée par IBM, et la plus importante dans le secteur des technologies pour l’année 2018. Red Hat, leader de l’open source, a inventé une version de Linux, appelée GNU/Linux, un système d’exploitation dont le code du logiciel est libre et qui rencontre un grand succès auprès des entreprises.

Au-delà d’accélérer sa diversification, ce rachat est une nécessité pour IBM qui entre 2012 et 2017 a vu un net recul de son chiffre d’affaires. Avec cette nouvelle acquisition, IBM s’implante encore un peu plus dans le cloud et la cybersécurité, un marché en plein essor et très juteux.

La présidente d’IBM, Viginia Rometty, affirme que ce rachat permettra à son groupe de devenir le premier fournisseur mondial de « cloud hybride », un mélange entre stockage des données chez des opérateurs et sur ses propres serveurs.

La transaction IBM-Red Hat devrait être bouclée dans le second semestre 2019. Pour financer ce rachat, IBM envisage de suspendre tous ses programmes de rachats d’actions prévus en 2020 et 2021.

www.rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.