Dernières infos

Gueckédou : 4 présumés voleurs dérobent deux (02) fusils PMAK à la prison civile

Gueckédou : 4 présumés voleurs dérobent deux (02) fusils PMAK à la prison civile

Quatre présumés bandits qui ont dérobé deux fusils de guerre de marque PMAK à la Prison Civile de Gueckédou, ont été arrêtés dimanche, 17 avril 2016, dans cette préfecture. Ce sont Mohamed Sanoh 26 ans sorti de prison il y a juste 25 jours, Moustapha Doré 26 ans également sorti de prison il y a 8 mois, Gnouma Kolié Léno Alias ‘’Poumpoun’’ 36 ans en prison, dont la peine expire le 30 avril prochain, tous condamné pour vol, et Daouda Soumah, jamais condamné.

Pour la petite histoire, Mohamed Sanoh est revenu à la Prison civile pour rendre visite à Gnouma Kolié Léno avec lequel il a tissé une amitié pendant son séjour dans cette prison. Il rencontre ce dernier qui nettoyait le bureau du régisseur. Les quelques fractions de temps d’échange ont permis a Gnouma Kolié Léno de notifier à son visiteur l’existence de deux fusils PMAK dans l’armoire du bureau du régisseur, ainsi que son intention de les voler.

Mohamed Sanoh, acceptant la proposition, se rend sans tarder dans la préfecture de Macenta pour en informer son ami, Moustapha Doré, lequel s’engage volontiers à son tour.

C’est ainsi qu’ils ont débarqué, dimanche, 10 avril dernier, à Gueckédou aux environs de 18 heures TU. Dans la nuit du 10 au 11 avril, aux environs de 4h 30mn du matin, à l’aide d’une barre de fer Mohamed Sanoh réussi à défoncer la porte pendant que Moustapha Doré assurait la surveillance des lieux.

Comme butin ils se sont accaparés des deux fusils PMAK, l’un ayant dans le chargeur 13 balles, le second 30 balles et un carton de biscuits destinés aux détenus par le Comité Internationale de Croix Rouge (CICR).

La même nuit ils se sont rendus au domicile de Daouda Soumah, qui se trouve être un demi-frère à Moustapha Doré. Là, ils ont profité du de l’inattention de ce dernier, pour dissimiler un des fusils sous le lit et lui offrir après quelques paquets de biscuits.
Informé le matin par le régisseur, le commissaire central de la police de Gueckédou, Emanuel Loua commet des hommes à la tâche. Quelques temps après, le carton de biscuits est retrouvé sur le marche avec une femme, qui a été aussitôt interpellée.
En route pour le Commissariat central, elle rencontre que c’est Daouda Soumah qui lui a vendu ledit carton.

Interpelé et interrogé, Daouda Soumah a fait la lumière sur le problème. Et grâce à sa bonne foi, Mohamed Sanoh et Moustapha Doré ont été retrouvés à Macenta avec le deuxième fusil, avant d’être escortés jusqu’à Gueckédou.
Ils sont actuellement à l’audition au Commissariat pour être déférés ensuite à la Justice.

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com Dabola

A propos de l'auteur

Articles similaires