Dernières infos

Grèves : pourtant le ministre Yéro Baldé a des chats à fouetter

Grèves : pourtant le ministre Yéro Baldé a des chats à fouetter

Il a accompagné le gouverneur de la BCRG pour ouvrir de force, certaines banques commerciales, notamment la BICIGUI et Ecobank. Peut-être par solidarité – il travaillait dans cette Institution publique. Seul hic, il sait qu’il a des chats à fouetter.

L’actuel ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, c’est de lui qu’il s’agit, en lieu et place de ceux qui sont directement concernés, débarque et ordonne. Abdoulaye Yéro Baldé abandonne ses prérogatives pour s’occuper ailleurs. Pourtant, au même moment, les Universités privées débraient. A cause des redevances dues.

Yéro Baldé a annoncé la semaine dernière au cours du conseil des ministres que des efforts ont été fournis par le gouvernement pour payer 59 des 134 milliards réclamés par les universités privées. Pour sauver atténuer la grogne, le ministre a exposé les réformes qu’il entend mettre en œuvre pour améliorer durablement la situation. C’est pourquoi, à la suite des débats le conseil a demandé au ministre d’approcher dans l’immédiat son homologue du Budget pour faire le point de la situation exacte du montant concerné par le contentieux.

Sans trop savoir sur quelle piste il danse, Yéro pensait pouvoir calmer les esprits. Peine perdue, surtout que nombreux ministres et hauts perchés ont des Universités privées. Autant tirer les ficelles pour se tirer les marrons du feu. Il a donc vraiment s’occuper que d’aller dans des banques et exiger l’ouverture de celle-là.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires