Dernières infos

Gestion des fonds publics : de la « citoyenneté du budget »

Gestion des fonds publics : de la « citoyenneté du budget »

Discipliner les uns et les autres sur la gestion des fonds alloués. Telle est l’une des recommandations du ministre du Budget. C’est ainsi que Mohamed Lamine Doumbouya a évoqué « La citoyenneté du budget ». Celle-ci veut qu’il y ait la possibilité de permettre aux citoyens d’avoir un pouvoir de contrôle sur l’exécution du budget mis à la disposition de leur localité en rendant public les budgets détaillés.

La démarche du ministre est déjà saluée par le gouvernement, lequel l’a encouragé « à poursuivre cette initiative dans le cadre d’une plus grande transparence. » C’est au nom de cette transparence qu’il a mis en place des modalités de versement des subventions en faveur des collectivités locales. « La procédure en vigueur consiste à utiliser les Trésoriers préfectoraux pour mettre à la disposition des collectivités bénéficiaires, les transferts effectués en leur faveur par l’Etat. Cette pratique légale se heurte cependant à la faiblesse structurelle des trésoreries préfectorales, et est de surcroît source de difficultés liées au règlement en espèces des subventions des collectivités locales, à savoir les déperditions et insuffisances de traçabilité des fonds destinés aux communes urbaines et rurales », a notamment regretté le ministre du Budget.

Pour parer au plus pressé, rapporte le porte-parole du gouvernement, une concertation interministérielle entre les services du budget, des finances et de l’administration du territoire afin de mettre en place une procédure de transfert à la fois efficace et transparente des ressources publiques va être mise en place.

La finalité c’est de sensibiliser les citoyens à la mobilisation et à l’utilisation des ressources publiques par la restauration d’une pratique vertueuse abandonnée à savoir la publication des subventions versées aux communes (destinataires et montants) par voie de presse, dans les lieux publics et sur le site internet du ministère du budget.

Tout un challenge, pourrait-on dire !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

About The Author

Related posts