Gabon: Ali Bongo célèbre ses 60 ans, toujours le flou sur sa santé

Le président Gabonais Ali Bongo Ondimba fête ce samedi 9 février 2019, ses 60 ans, mais en exil au Maroc où il est en convalescence depuis fin novembre après avoir été victime d’un AVC, fin octobre à Ryad. Son absence prolongée du pays a suscité des interrogations quant à l’avenir du pays.

Depuis son accident vasculaire cérébral le 24 octobre, alors qu’il se trouvait en Arabie saoudite dans le cadre du forum économique Future Investment Initiative, il n’a plus fait aucune apparition publique. Hormis un passage-éclair de quelques heures à Libreville, en janvier dernier, et même là, personne n’a aperçu Ali Bongo, hormis les membres du nouveau gouvernement qui ont prêté serment devant lui, et quelques personnalités politiques. Et c’est d’ailleurs pour cette prestation qu’il est revenu sporadiquement au Gabon pour une journée, avant de regagner Ryad, pour y poursuivre sa convalescence et sa rééducation.

Né le 9 février 1959 à Brazzaville, Ali Bongo Ondimba est le fils de feu président Omar Bongo Ondimba et de Joséphine Nkama (devenue par la suite Patience Dabany).

De retour au Gabon après des études de droit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Ali Bongo Ondimba avait l’ambition d’assumer des responsabilités importantes pour son pays. En 1989, il accède au poste de ministre des Affaires étrangères avant d’être contraint de quitter ses fonctions avec la Constitution qui fixait dorénavant à 35 ans, l’âge minimum requis pour être titulaire d’un portefeuille ministériel. Ali Bongo Ondimba n’avait alors que 32 ans.

Le flou sur l’état de santé d’Ali Bongo persiste 

Aujourd’hui, personne ne sait exactement dans quel état se trouve le président et le flou est toujours entretenu autour de lui et de l’évolution de son état de santé.

Plusieurs propositions ont été faites pour rassurer le peuple et les élus, mais aucune d’entre elle n’a encore été prise en compte par le gouvernement qui semble se plaire dans cette situation. On penserait que l’accident du président tombe à point nommé pour certains membres de son cercle restreint qui préféreraient entretenir ce flou, pour, peut-être, des ambitions de pouvoir ou de cupidité.

www.beninwebtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.