Football : accusé de viol, Cristiano Ronaldo sur le point de perdre la confiance de Nike?

L’affaire dans laquelle est impliqué le joueur Cristiano Ronaldo pourrait avoir des répercussions sur sa collaboration avec son équipementier Nike. Selon l’information relayée par leparisien, le principal sponsor du footballeur portugais est plongé dans un « grand dilemme ».

La grande question qui taraude l’esprit des responsables de Nike est de savoir « s’ils doivent continuer à soutenir le joueur, alors qu’il est cité dans une histoire de viol, qui a dégradé en quelques jours son image? ». Mais pendant que Nike doute encore d’afficher publiquement son soutien au joueur, son nouveau club l’a ouvertement fait sans complexe.

«Cristiano Ronaldo a montré son grand professionnalisme et son dévouement au cours des derniers mois, ce qui est très apprécié par tout le monde à la Juventus. Les faits incriminés remontant à presque dix ans ne changent pas cette opinion qui est partagée par tous ceux qui sont entrés en contact avec ce grand champion», écrit le club, septuple champion d’Italie, sur son compte Twitter.

Retour sur les faits relatés par la plaignante 

Cette femme affirme que le footballeur portugais l’a violée dans un hôtel de Las Vegas en juin 2009, puis lui a fait signer sous pression un accord financier la contraignant au silence, des faits qu’il a catégoriquement démentis.

Selon la plainte déposée le 27 septembre dans l’Etat du Nevada, le quintuple Ballon d’or a rencontré Kathryn Mayorga le 13 juin 2009 au Palms Hotel de Las Vegas. Le footballeur l’aurait invitée dans sa suite pour faire la fête, avec d’autres personnes. Là, il aurait demandé à la jeune femme, 24 ans à l’époque, de se joindre au groupe dans un jacuzzi. Celle-ci n’ayant pas de maillot de bain, il lui aurait prêté un short de sport et un tee-shirt.

La plaignante assure que c’est pendant qu’elle se déshabillait dans la salle de bain que le footballeur a fait irruption, sexe apparent, pour lui demander une fellation. Mme Mayorga dit avoir refusé et demandé à quitter les lieux. Mais Ronaldo l’aurait ensuite poussée sur un lit pour tenter d’avoir une relation sexuelle avec elle. Et c’est parce qu’elle se protégeait le sexe de ses mains qu’il l’aurait sodomisée de force. « Lorsque Cristiano Ronaldo a eu terminé d’agresser sexuellement la plaignante, il l’a autorisée à quitter la chambre et lui a dit qu’il était désolé et qu’il avait l’habitude de se comporter en gentleman », peut-on lire dans la plainte.

www.benintv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.