Fodé Oussou tacle Aziz Diop : « Un préfet incapable de régler le problème le plus facile… »

Les réactions se multiplient après la sortie du préfet de Kankan, Aziz Diop, qui a été raconté la semaine dernière, «qu’il faut qu’Alpha Condé reste au pouvoir jusqu’en 2025», pour que ce soit lui , parachever ses projets.

Après l’intervention des acteurs de la société civile, il est préférable de les rappeler à un ancien activiste de la société civile, qui est devenu le préfet, c’est le tour des acteurs politiques du préfet de Kankan.

Pour Fodé Oussou Fofana, «Les pyromanes qui pensent qu’on peut proposer une nouvelle Constitution, qui pyromanes nous disent quelles sont les bonnes raisons pour lesquelles nous devrons avoir une nouvelle Constitution. Ce n’est pas que le peuple de Guinée ce qu’on veut, prévient le vice-président de l’UFDG, la formation principale de l’opposition politique.

«On a même oublié et dit qu’il avait fait au niveau de la société civile, il se lève pour dire qu’il veut un mandat« Koudéi »pour Alpha Condé. Je parle d’Aziz Diop, préfet de Kankan. Un préfet incapable de régler le problème plus facile, installation des conseillers à Kankan, il parle d’un troisième dirigeant… », regrettait Fodé Oussou Fofana au cours de l’élection générale de l’UFDG.

Alors que le sujet fait débat à Conakry, la question d’un projet de 3è mandat irrite bon nombre de guinéens.

Visage à la préoccupation des populations, Fodé Oussou rappelle que tous les leaders de l’identité veulent l’ancien bloc pour barrer la route à un projet de 3è mandat pour Alpha Condé

«Croyez-moi, quel que soit ce qu’il y a, même s’il y a des problèmes entre les dirigeants; Cellou Dalein, Sidya Touré, Lansana Kouyaté et tous les autres, ils sont d’accord sur un point clair et net: ils sont contre The 3ème mandat for Alpha Condé », rassure le président du Groupe parlementaire ” Les libéraux Démocrates ”.

Jeudi, dernier point de presse de la Société civile et fermement condamné cette déclaration d’Aziz Diop.

A ce propos, Lansana Diawara estime que «C’est indigne et irresponsable de la part d’un acteur de la société civile. Si cela se répétait, nous allons demander une mobilisation des citoyens pour protester contre le préfet. Ce n’est pas parce que c’est nous qui avons pu dire que nous avions aussi un ancien acteur de la société civile. », Regrette le coordinateur général de la maison des associations et ONG.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.