Fièvre aphteuse en Guinée : Roger Patrick Milimono à l’épreuve

Le gouvernement est incorrigible. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le même amateurisme. Le même manque d’anticipation et les mêmes solutions hasardeuses. Voilà la fièvre aphteuse en train de ravager des cheptels.

Cette maladie virale très contagieuse décime les bœufs dans la région de Kindia. Bien d’autres localités de la Haute Guinée en font aussi les frais. Le ministre de l’Elevage et de la Protection animale, Roger Patrick Milimono à l’épreuve de cette épidémie est invisible.  De son côté, le chef de l’Etat l’a invité « à prendre les dispositions pour accélérer les réponses à la crise de la fièvre aphteuse affectant le bétail et les petits ruminants. »

Roger Patrick Milimono doit vite se bouger pour limiter les dégâts, au lieu de les constater. Surtout que lui-même avait, dans l’euphorie de la nomination déclaré dans la presse locale : « Il n’y a pas de petit ministère. Quand on veut travailler, on travaille pour sortir le pays des difficultés qu’il rencontre dans tous les secteurs. Donc, je ferai ce que je peux pour le pays au niveau de ce ministère tant que j’y serai. »

Roger Patrick Milimono est issu du défunt parti de Kassory Fofana, la GPT (Guinée pour tous).

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.