Fête de travail : Le syndicat demande la hausse du SMIG de 440.000 à 1.200.000 FG

La fête internationale du travail a été célébrée en Guinée ce 1er mai  sous le thème : « le dialogue social au service du travail décent ».

C’est le Premier ministre, Mamady Youla qui a présidé la cérémonie sur l’esplanade du palais du peuple à Conakry.

Entre autres recommandations faites au gouvernement, les centrales syndicales ont posé plusieurs doléances dont «le traitement définitif du dossier des agents recrutés de la fonction publique qui n’a que top duré; la création avant fin juillet 2018 du tribunal administratif; le paiement des pensions des retraités au même moment que le salaire des actifs; ouverture immédiate des négociations entre les directions et les syndicats dans les entreprises privées, mixtes et parapubliques suite au protocole d’accord du 9 octobre 2017, la protection du consommateur guinéens par des mesures de surveillance qui, des produits mis sur le marché; la prise en charge intégrale des points de revendications de la fédération syndicale des transports en date du 28 avril 2018; la révision à la hausse du SMIG de 440.000 à 1.200.000 ».

De son côté, le ministre du Travail, a indiqué que « le gouvernement réaffirme sa totale disponibilité à favoriser le rétablissement des cadres de dialogue structuré et animés par des acteurs légaux et légitimes », a déclaré Albert Damantang Camara, faisant allusion ainsi à Aboubacar Soumah et son groupe.

Ajoutant que c’est seulement à ce prix que  la mise en œuvre des différents accords conclus avec les centrales syndicales démontre effectivement tous les résultats splendides au profit des travailleurs et travailleuses de notre pays.

A noter que cette fête de travail intervient sur fonds division du mouvement syndical guinéen.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.