Dernières infos

Éducation des jeunes filles: La Guinée parmi les ‘’mauvais élèves’’ (ONG)

Éducation des jeunes filles: La Guinée parmi les ‘’mauvais élèves’’ (ONG)

Neuf des dix pays où l’accès des filles à l’éducation est le plus difficile sont sur le continent africain, révèle un classement de l’ONG ONE publié à la veille de la «Journée internationale de la fille».

Intitulé «Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves», ce nouveau classement a été conçu par l’ONG cofondée par Bono à l’occasion de la 6e Journée internationale de la fille, ce mercredi 11 octobre.

Il s’agit du Soudan du Sud, la République centrafricaine, le Niger, le Tchad, le Mali, la Guinée, le Liberia, le Burkina Faso et l’Ethiopie.

Ces pays figurent dans le classement en raison de la faible scolarisation primaire ou secondaire, du manque d’enseignants, des disparités filles/garçons ou encore du faible taux d’alphabétisation des filles. Le rapport donne les chiffres les plus marquants pour chaque pays. Ainsi, en Guinée, les femmes de 25 ans et plus ont fréquenté l’école en moyenne moins d’un an. Alors qu’en Centrafrique, on ne compte qu’un enseignant pour 80 élèves (contre 1 pour 12 aux Pays-Bas). En Afghanistan, 71 filles étaient scolarisées dans le primaire pour 100 garçons en 2014, la plus forte différence filles-garçons du monde. Au Soudan du sud, le pays où la situation est la plus critique, seulement une fille sur 4 va à l’école primaire et seulement 2,6 % du budget national est alloué à l’éducation.

Focus Kababachir.com

About The Author

Related posts