Dernières infos

Economie-Boké: la campagne de commercialisation de la noix de Cajou lancée dans la Région

Economie-Boké: la campagne de commercialisation de la noix de Cajou lancée  dans la Région

 La campagne de commercialisation de la noix de Cajou au titre de l’année commerciale 2017-2018, a été officiellement lancée mercredi, 12 Avril 2017, dans la Région Administrative (RA) de Boké.

Organisé  par l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX),en collaboration avec la Fédération nationale des planteurs d’anacarde de Guinée (FENAPAG), l’évènement a regroupé outre, les responsables de l’Association Guinéenne des Exportateurs de l’Anacarde (AGEXANA) ainsi que ceux des Unions des planteurset producteurs de Cajou (UPPC) évoluant dans les quatre (04) Régions Naturelles du pays.

Plaidant pour le désenclavement des zones de production et l’équipement des services techniques en moyens de déplacement, le Chef de Cabinet, Samba Fraterna Barry, a estimé que la vulgarisation de la culture de la noix de Cajou fait partie des préoccupations majeures des autorités locales de Boké qui, selon lui, dispose 33.735 ha plantés.

De son côté, le Directeur général (DG) de l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX), Dobo Béavogui a précisé que la présente journée sera inscrite au fronton de l’économie guinéenne qui prend son envol avec la culture et la commercialisation de la noix de Cajou qui, d’après lui, permet d’intensifier le commerce sud-sud.

Pour le président des exportateurs de cajou, Pr Lamine Kaba, ‘’la volonté politique exprimée par le Chef de l’Etat, a considérablement changé le visage de la filière Cajou sur l’ensemble du territoire national.

En ses termes, le président du Comité de veille de la filière Cajou, Mohamed Diaouné ambitionne l’amélioration de la qualité du Cajou guinéen pour dit-il, ‘’faire des producteurs de Cajou, de véritables interlocuteurs du gouvernement guinéen dans le processus du développement de la Guinée.’’

S’adressant aux acteurs de la Filière en question, le Ministre du Commerce, Marc Yombouno a indiqué :

«Notre souhait de faire en sorte que le secteur agricole soit la locomotive du développement de notre pays, au-delà des mines, ressources non renouvelables… »

Selon le ministre Yombouno, l’autre souhait de l’Etat guinéen, c’est voir les producteurs s’unir et coordonner leurs efforts, en mettant en place une interprofessionnelle pour qu’ils soient des interlocuteurs valables du gouvernement car la filière Cajou est au centre de l’économie de notre pays.»

Enfin, le ministre a promis de tout mettre en œuvre pour accompagner les planteurs, planteurs, collecteurs et acheteurs de Cajou sur le territoire national.

A suivre pour les dernières conclusions de la journée…

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires