Donzo armés et discours de guerre du RPG: Cheick Sakho, aphone !

Le ministre de la Justice est toujours absent. Il ne sait montrer ces muscles qu’avec l’opposition. Aujourd’hui, des Donzo ont abandonné la brousse et la savane pour se transporter à Conakry et apporter main forte aux contre-manifestants de l’opposition républicaine.

Ces chasseurs traditionnels se pavanent entre le siège du RPG et certains de leurs lieux de campement, un peu partout à Conakry. Ils sont armés de fusils de chasse. Cheick Sakho ne dit rien. Des militants du RPG menacent publiquement d’en découdre avec les opposants au cas où ceux-ci manifestaient pour exiger les résultats des urnes. Cheick Sakho ne dit rien. Il est aphone.

Pourtant, regrette le GRUP de Papa Koly Kourouma, « Ces responsables du RPG devaient plutôt faire appel à la paix et chercher à calmer la situation tout en mettant pression sur le président de la République pour qu’il réponde positivement à l’attente des enseignants. Ça ne sert absolument à rien de faire des déclarations de guerre. »

S’agissant de l’illégalité de la parade des Donzo, l’ex parti allié du RPG est catégorique dans la presse locale : «Les Donzos sont en brousse et non en ville et toute personne qui vient en ville armée et se disant Donzo c’est pour autre chose. Le procureur de la République doit pouvoir se saisir de la situation et les juger normalement. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. Sow Alpha Oumar dit

    Ils ne sont nullement donzos, plutôt des miliciens armés au service d’un clan. La profession de donzos n’est nullement assimilable à ce que nous vivons aujourd’hui à Conakry. Les donzos sont des personnes respectables et respectueux et ils devraient porter plainte contre ces gens qui agissent à leur nom, pour usurpation de titre, faux et usage de faux devant les tribunaux nationaux et internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.