Des ministres à l’écoute du peuple ( ?) : l’UFDG rit sous cape !

«Je vais nommer un gouvernement composé des ministres à l’écoute du peuple, des ministres responsables», avait promis Alpha condé, un 8 mars bien agité au palais du peuple, à la faveur de la fête des femmes.

Mille et un Guinéens s’attendaient au cataclysme administratif. Rien n’y fait. Le gouvernement a été installé. Les mêmes sont revenus. Juste 10 sont partis, certains repris en qualité de ministre conseiller à la Présidence de la République. De quoi faire rire sous cape, le principal parti d’opposition. Pour l’UFDG, ces ministres sont tout, sauf ceux à l’écoute de la majorité silencieuse, comme le prétend le président.

En cause : « Nous, nous savons que le problème ce ne sont pas les ministres, le problème c’est la tête. Nous sommes dans un régime républicain très fort avec quelqu’un qui aime le pouvoir personnel fortement centralisé. Le Président peut très bien nommer 10 ou 20 ministres nouveaux, ça ne changera rien. D’ailleurs, le gouvernement actuel n’a pas de pouvoir décisionnel. On a  deux gouvernements, un gouvernement de Youla et un gouvernement à la présidence. Nous savons que  c’est lui seul, c’est à dire le Président de la République qui décide. Donc, un remaniement ministériel, même profond, ne changera rien à la mal gouvernance dont nous souffrons actuellement. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.