Damaro parle déjà de transition en Guinée

Les choses se précipitent au niveau du RPG : Damaro Camara parle déjà de transition en Guinée. Ce député de la majorité ne sait plus ce qu’il faut faire.

Une crise institutionnelle avec la Cour constitutionnelle, la Cour des comptes, etc. Une crise au niveau du SLECG qui paralyse tout le pays et entraîne des morts d’hommes. Mais aussi une crise politique due aux fraudes massives au cours des communales du 4 février. Au niveau interne du parti au pouvoir, rien ne rassure. Le RPG tangue et navigue à vue.

C’est certainement à cause de cette chienlit sans précédent que l’autre pyromane du RPG parle avec insistance de transition. C’était au cours d’une émission radio le dimanche dernier à Conakry. Damaro Camara a d’entrée alerté : «En cas de transition, nous n’accepterons même pas sa candidature à une élection. »

Il parlait ainsi de Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition réclamant encore la vérité des urnes, sans jamais trouver de solution, en dépit des plaintes à la Justice, en dépit du rapprochement refusé des PV. Et donc, la rue est aussi constitutionnelle. Ce que le RPG interprète comme une volonté de nuisance des opposants. «Cellou Dalein Diallo est dans une logique d’être au pouvoir par tous les moyens au plus tard en 2020 », insinue le député du RPG. C’est la panique à bord.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.