Damaro favorable à une année blanche

Le parti au pouvoir souhaite depuis toujours « Une année sabbatique » pour soigner le système éducatif guinée. Le patron de la majorité présidentielle en est à sa seconde sortie : «Face à la crise à répétition que connait le système éducatif guinéen, j’ai toujours proposé une année sabbatique. Cela permettra de poser le vrai diagnostic, d’analyser profondément les problèmes dont souffre notre école, d’assainir le milieu, de soigner le mal à la racine pour sauver l’école guinéenne. »

Damaro Camara favorable à une ‘’Année blanche’’. Pendant ce temps, le conseiller d’Alpha Condé chargé de l’Enseignement supérieur estime que toutes les raisons coûteraient une Année blanche à l’Etat, aux parents et aux enfants. Damaro est sans équivoque : « Notre école est malade. L’année blanche aurait été bien. Je serais d’accord aujourd’hui qu’on en fasse une année sabbatique pour pouvoir reformer le système éducatif. Imaginez-vous, 150 ont fait les sciences mathématiques sur 16 000 étudiants qui ont achevé leur cycle universitaire cette année. Ils ne suffisent même pas pour les écoles de Kaloum. »

S’agissant du SLECG, «Je vois plutôt un problème d’égo. Le syndicat par essence, c’est la négociation. Il revendique, on lui donne un peu, il va et après il revient… Mais dire vaille que vaille, ce n’est pas du syndicalisme. » Le message aura de la peine à passer au SLECG.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.