Dernières infos

Culture-Boké: Une troupe folklorique de la Forêt rend une visite de courtoisie au préfet

Culture-Boké: Une troupe folklorique de la Forêt rend une visite de courtoisie au préfet

Une troupe folklorique de la Forêt en provenance de la capitale Conakry pour la commune rurale (CR) de Kamsar, a rendu vendredi, 04 novembre 2016, une visite de courtoisie au premier responsable de la préfecture de Boké.

Aux dires du formateur, Zézé Paul Kolié, « La présence de ces enfants démunis et orphelins dans la préfecture de Boké est de s’acquitter d’un devoir traditionnel. Celui de rendre une visite de courtoisie au chef ou au patron de la ville avant de traverser. Parce que cette musique que nous valorisons, appartient aux jeunes. C’est la consigne laissée par nos ancêtres. C’est l’objet réel de cette visite inopinée. Ce n’est pas nous qui l’avons voulue…»

Composés de jeunes filles et garçons, ces enfants démunis et orphelins ont été rassemblés depuis l’an 2010 par un admirateur de la culture africaine de Guinée.

Très nostalgique des mœurs, traditions, coutumes du terroir, l’homme ambitionne de ressusciter, sauvegarder et vendre le patrimoine culturel forestier en voie de disparition.

« La tradition constitue une tenue pour nous les africains. Si nous la laissons disparaître, nous serons tous fautifs. », a fait savoir M. Kolié.

Aujourd’hui, ce groupe d’enfants démunis et orphelins, est invité à toutes les cérémonies officielles (réceptions, baptêmes, mariages…) tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

D’après le formateur : « un jour, le mont Nimba va finir mais le patrimoine culturel qu’on a en commun, restera pour toujours. Voilà pourquoi, il faut, dès maintenant, le transmettre à la nouvelle génération. C’est notre lutte…»

Visiblement satisfait, le préfet Mohamed Lamine Doumbouya a remercié ses illustres hôtes pour la défense et la restauration des valeurs ancestrales au niveau local.

« Vraiment, on se reconnait dans les pas de danse que vous d’esquisser ici. Oui, vous avez raison. Nous devons valoriser ce qu’il y a de meilleur en nous en termes de culture. Désormais, nous ferons en sortes que, vous soyez conviés à beaucoup de nos cérémonies…», a rassuré le préfet de Boké.

Mamadouba Camara

About The Author

Related posts