Cuba : un vent nouveau à la Havane ?

Après avoir succédé à son frère ainé à la tête de l’exécutif cubain en 2006, Raul Castro, 86 ans, passera le flambeau ce jeudi 19 avril, à son  dauphin, Miguel Diaz-Canel, 57 ans. C’est donc une nouvelle génération qui prendra désormais  les rênes de l’ile Caribéenne après six décennies de pouvoir sans partage de la fratrie Castro.  

Depuis la révolution de 1959, la fratrie des Castro a pris  le pouvoir à Cuba, aux côtés de l’URSS, ce pays deviendra un acteur majeur et un ami des « Pays du tiers monde » au cours de la Guerre froide. L’effondrement de l’Union Soviétique en 1991 et le blocus imposé par les Etats-Unis,  pendant plus d’un demi-siècle, n’auront nullement émoussé leur ardeur  à combattre le bloc Capitaliste. Fidel n’est plus, Raul est moribond, le temps est-il venu de passer la main ?

Retour sur l’histoire d’un régime fondé sur « la fratrie »

En janvier 1959, « le Mouvement du 26 juillet » dirigé par Fidel Castro et ses compagnons renverse le régime de Fulgencio Batista, soutenu par les Etats-Unis et accusé d’autoritarisme. C’est ainsi que débute l’histoire d’un long règne de près de Six décennies. Fidel Castro, son frère le lieutenant Raul, et le docteur Ernesto Guevara (dit le « Che ») ont donné à la révolution, officiellement nationaliste au départ, une orientation marxiste-léniniste au début des années 1960, se rapprochant ainsi du bloc Soviétique. Fidel Castro comprend très vite que la seule force organisée à Cuba est le Parti communiste dont son frère Raul est membre. Il resserre ses relations avec ce parti, qui deviendra le pilier central du régime révolutionnaire durant tout le règne. Multipliant les provocations envers les Etats-Unis, Cuba dès avril  1961 installe des missiles Soviétiques, créant la crise des missiles de Cuba en octobre 1962. Progressivement le régime révolutionnaire va s’investir dans les mouvements de lutte pour l’indépendance dans les pays tiers-mondistes notamment en Angola, au Congo-Kinshasa, en Guinée-Bissau, au Mozambique et ailleurs dans le monde. Frappé par les sanctions américaines et le démantèlement de l’Union Soviétique, les Castro auront tenu le pouvoir pendant longtemps. Malade et fatigué, Fidel laisse le pouvoir à son frère Raul en 2006. Sous le poids de l’âge, Raul, 86 ans, n’aura exercé le pouvoir que 12 ans. Il passera le témoin Jeudi 19 avril permettant à une nouvelle génération de diriger le pays.

Une génération née après la révolution va enfin prendre le pouvoir

« Nous avons parcouru un long, long, long et difficile chemin (…) pour que nos enfants, ceux d’aujourd’hui et ceux de demain, soient heureux« , déclarait en mars le cadet des Castro, qui avait succédé en 2006 à son frère Fidel, alors affaibli et finalement décédé en 2016.

Convoquée mercredi et jeudi pour une plénière historique, l’Assemblée nationale va élire un nouveau président du Conseil d’Etat, le principal organe de l’exécutif cubain, et fera basculer le pays dans une nouvelle ère. Si les autorités ne l’ont pas formellement confirmé, c’est le premier vice-président et numéro deux du gouvernement, Miguel Diaz-Canel, 57 ans, qui semble avoir été choisi et préparé pour devenir le nouveau visage de Cuba, a rapporté l’AFP.

https://beninwebtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.