Dernières infos

Une crise sociale plane sur le secteur bancaire guinéen

Une crise sociale plane sur le secteur bancaire guinéen

Une crise sociale plane sur le secteur bancaire guinéen. Le syndicat des professionnels des banques n’exclut pas de déclencher une grève illimitée dans les jours à venir si ses demandes qui concernent l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail ne sont pas respectées. En effet, la Fédération syndicale des assurances et banques de Guinée (FESABAG) a lancé ce lundi 8 mai un préavis de grève, après avoir adressé aux employeurs en février dernier une plateforme revendicative comportant 11 points restée sans suite.

Selon le secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow, les dirigeants des banques refusent de venir autour de la table pour négocier réellement avec le syndicat. Dans ce préavis d’une durée de dix jours ouvrables, l’organisation réclame l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses membres. « Nous voulons un relèvement substantiel du niveau de nos salaires. Nous avons demandé également la mise en place d’une retraite complémentaire pour permettre aux travailleurs à la retraite de bénéficier d’une pension complémentaire », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Nous avons demandé aussi la prise en charge des évacuations sanitaires » en cas de maladie. D’après M. Sow, si un banquier guinéen tombe malade en ce moment, il n’est pas pris en charge par son employeur. C’est pourquoi, le patron de la FESABAG demande que « les banques mettent en place des frais pour qu’on puisse l’évacuer, lui, ses enfants et son épouse ». En cas de non-satisfaction de ces « revendications légitimes », la Fédération syndicale des assurances et banques de Guinée annonce qu’elle déclenchera une grève générale illimitée dans les secteurs des banques, des assurances et des micro-finances de tout le pays.

Thierno Diallo, Kababachir.com

About The Author

Related posts