Crise sociale : les opposants appelés à la réserve

Les acteurs sociaux ne veulent pas d’un mélange de genres, d’une confusion ou d’une cascade d’amalgames. Le problème social l’est purement et simplement. Une grève contre l’augmentation du prix du carburant n’a rien à voir avec une manifestation politique. Les problèmes sociaux doivent trouver des solutions sociales.

C’est pourquoi, le mouvement Citoyen débout plaide pour que les opposants qui menacent d’aller dans la rue pour contraindre le gouvernement à respecter ses engagements politiques gardent leur patience. Certainement, le temps d’en découdre avec le même gouvernement mais sous un autre prisme. Ainsi, Citoyen débout demande aux leaders politiques de« surseoir à tout mot d’ordre de manifestation politique, pouvant entrainer une déperdition des efforts des acteurs sociaux et la récupération politicienne, sur un problème éminemment citoyen qui touche directement le panier de la ménagère et la structure de la gouvernance économique. »

Quant aux Institutions de la République Citoyen débout demande de « sortir de leur silence coupable et appeler le gouvernement à respecter la volonté des citoyens et leur engagement. » Pour ce cas précis, il y a eu des échos favorables avec notamment les différentes rencontres que le Médiateur de la République a eues avec des acteurs sociaux ainsi qu’avec le Premier ministre Kassory Fofana. Saïd Fofana est allé jusqu’à demander une trêve afin de lui permettre de cerner toute la crise et d’en trouver des pistes de solutions immédiates.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.