Dernières infos

Crise à l’UFDG : Cellou Dalein Diallo appelle Bah Oury à reconsidérer sa position‏

Crise à l’UFDG : Cellou Dalein Diallo appelle Bah Oury à reconsidérer sa position‏

C’est un Cellou Dalein à la fois conciliant et déterminé à ramener de l’ordre dans sa famille politique qui s’est exprimé ce samedi devant des militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), réunis au siège du parti à la Minière, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti. Prenant la parole, le chef de file de l’opposition guinéenne a invité son premier vice-président, Bah Oury, rentré d’un exil qui aura duré quatre, en France, la semaine dernière, à «reconsidérer sa position» et à revenir dans les rangs du parti.

Pour l’ancien challenger d’Alpha Condé, la place de Bah Oury n’est pas aux côtés du chef de l’État. Sa place, selon lui, se trouve au sein de l’UFDG. S’exprimant sur la grâce que le président de la République lui a accordée, Cellou Dalein Diallo a reconnu que son compagnon doit exprimer sa reconnaissance, mais estime que celui-ci doit comprendre que c’est le président Condé qui lui a fait subir toutes les souffrances qu’il a endurées ces quatre dernières années.

Se prononçant sur les différentes sorties médiatiques de l’ancien exilé, le président de l’UFDG a affirmé que son parti a passé une semaine difficile avec des injures et des calomnies. «Nous sommes fatigués d’être insultés par des jeunes que nous ne connaissons pas». Et de lui conseiller le respect des dispositions établies par la formation politique : «Je demande au vice-président de respecter les dispositions établies par les structures du parti», a-t-il plaidé.

L’ancien Premier ministre a rappelé que [leur] seul adversaire, c’est le président Alpha Condé. «Que le vice-président [Bah Oury] comprenne que ce n’est pas nous qui l’avons envoyé en exil», assurant s’être investi pour son retour.

Absent de la rencontre, l’ancien vice-président du parti n’a pour l’heure répondu à la main rendue par celui qui dirige l’UFDG qu’il a fondée. Entendra l’appel de Cellou Dalein Diallo ou pas, la crise au sein de la principale formation politique d’opposition en Guinée n’est pas prête à s’éteindre de sitôt.

Thierno Diallo, Kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires