Dernières infos

Communiqué du Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) relatif à la garde vue de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo 

Communiqué du Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) relatif à la garde vue de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo 

C’est avec indignation et révolte que le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) a  appris ce mardi 2 août 2016 la garde à vue de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo suite à la plainte déposée par   certains barons du RPG avec en toile de  fond la main invisible du président de la  République.

Par cet acte d’une extrême gravité et  en violation de toutes nos lois, le président de la République confirme son intention d’intimider, d’arrêter toute  personne qui oserait dénoncer  la dictature et le parti unique en gestation dans notre pays.

Les faits reprochés à l’honorable Ousmane Gaoual Diallo ne sont pas plus incriminants que les massacres commis sous le règne du dictateur Alpha Condé et les propos haineux tenus par ses sbires. C’est le lieu de rappeler que 73 jeunes  Guinéens reposent au cimetière de Bambéto pour avoir tout simplement réclamé   la tenue d’élections libres et transparentes et les auteurs de ces crimes crapuleux circulent tranquillement à Conakry.

Plus près de nous,  les récents événements de la préfecture de Mali qui se sont soldés par un pillage systématique des boutiques  et autres biens privés sous la conduite du colonel Issa Camara sont restés sans suite et les acteurs de ce nouveau crime sont libres de leurs mouvements et aucune plainte n’a été déposée. Depuis 2010, le gouvernement irresponsable d’Alpha Condé  protège les criminels, fait de l’obstruction dans le dossier du 28 septembre 2009, et inquiète les citoyens qui ne partagent pas sa politique destructrice. Face à cette dérive dictatoriale  de plus en plus inquiétante, l’UFDG demeure le dernier rempart qu’il faut soutenir et encourager.

Le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) prend à témoin, l’opinion nationale et internationale et tient le président Alpha Condé personnellement  responsable du bien-être et de la vie de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo.

Qu’il soit entendu et compris par les nouveaux barons temporaires de Conakry, que ni l’intimidation ni les arrestations arbitraires, encore moins la barbarie n’entameront la volonté inébranlable du peuple dans sa marche vers l’instauration d’une démocratie véritable et une justice pour tous.

Le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) se joint aux militants de  l’opposition en général et ceux de l’UFDG en particulier pour réclamer la libération du député Ousmane Gaoual  Diallo sans délai.

Bruxelles,  le 02 aout  2016

La cellule de communication du Conseil des Patriotes Guinéens.

About The Author

Related posts