Dernières infos

Commerçants victimes de pillages : le président du GOHA menace de fermer les marchés

Commerçants victimes de pillages : le président du GOHA menace de fermer les marchés
Selon le président du Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), les manifestations politiques de ces dernières années ont causé deux cent dix-neuf milliards cent cinquante millions (219 150 000 000) de francs guinéens. L’organisation qui regroupe la plupart des opérateurs économiques du pays a recensé quelque 1 568 victimes de pillages. Depuis plusieurs années, ces commerçants réclament leur dédommagement par l’État. Sans que rien ne soit encore fait en leur faveur.
Au cours d’une conférence organisée cette semaine à Conakry, Mohamed Chérif Abdallah a haussé le ton et menacé de fermer les marchés si les hommes d’affaires qui ont perdu leurs biens lors des pillages en marge des manifestations politiques des cinq dernières années ne sont pas dédommagés. « Il faut que toutes les victimes soient dédommagées conformément aux accords politiques signés entre le pouvoir et l’opposition », a-t-il exigé.
D’après le président du GOHA, des milliards de francs guinéens sont gaspillés par le pouvoir en place mais personne ne pense aux victimes de pillages pendant les différentes manifestations. « Cela ne peut pas continuer comme ça. Il faut que nous réagissions car avec l’impunité, le pays ne peut pas avancer. On ne peut pas inviter les investisseurs à venir en Guinée si la sécurité n’est pas garantie », a fait remarquer M. Abdallah.
Le patron des opérateurs économiques estime que ce ne sont pas les discours que les Guinéens mangent. Pour lui, les autorités doivent faire un travail sérieux sur le terrain afin que les commerçants et leurs biens soient protégés, « parce qu’il ne faut pas oublier que c’est nous qui détenons la scène de distributions en Guinée (…) et c’est nous qui faisons vivre l’État à travers les taxes que nous payons », a-t-il conclu.
Thierno Diallo, Kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires