Comment remettre notre économie à flots

L’amateurisme avec lequel le gouvernement entend régler les différentes crises qui sonnent le pays le plonge davantage dans le blocage sans précédent. Le pays est miné par une corruption rampante sans fin.

Le régime cultive le vol des deniers publics et protège les bandits à col blanc. Soit par une promotion soit par une autre rançon, comme prime d’encouragement du vol. De quoi provoquer un désastre au niveau de l’économie du pays. Un désastre que paient, hélas les pauvres populations. Conscient de cette situation, l’opposant Faya Milimono, président du Bloc libéral fait une proposition au gouvernement.

Extrait : « Le Président doit diminuer le nombre de conseillers avec rang de ministre, il doit diminuer le nombre de ministres dans son Gouvernement parce que cela nous coûte très cher. 20 ministres suffisent largement dans un pays aussi mal géré comme le nôtre. Il doit diminuer ses fonds de souveraineté et se focaliser à lutter véritablement contre la corruption et la gabegie financière.  Ce sont des pistes que le président peut explorer. » Ce conseil va-t-il tomber dans de bonnes oreilles ? Pas évident.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.