Dernières infos

Chevaliers de la République : que sont-ils devenus ?

Chevaliers de la République : que sont-ils devenus ?

La simple évocation de ces quatre mots – Chevaliers de la République – aux sinistres réputations donne vraiment une idée sur le triste et obscur personnage au passé tendancieux. C’est ce personnage, encore en poste à Conakry et proche d’Alpha Condé, après avoir joué la taupe auprès de Lansana Conté qui se trouve être aujourd’hui le géniteur de cette fameuse milice.

Une milice, on en convient, qui a commis bien des sales besognes durant les différentes marches politiques organisées par l’opposition républicaine. Attaques ciblées, contre-manifestations, casses, vandalisme, pillage systématique, etc., Les Chevaliers de la République sont coupables d’actes peu dignes. On se rappelle comme si c’était hier, les jets de pierre dont avait été victime le cortège de Dalein Diallo alors que le président de l’UFDG répondait à une convocation du Tribunal de Dixinn, suite à une plainte formulée par Malick Sankhon, actuel patron de la CNSS.

La suite ? Une attaque du domicile du leader de l’UFDG. Le chaos a été évité de justesse car la déferlante de Bambeto et de tout l’axe avait pris d’assaut, direction Dixinn Bora pour en découdre. Cellou Dalein Diallo s’était présenté au tribunal dans la matinée du 19 juin 2013. Le retrait par Malick Sankon de sa plainte. Certes, Dalein devrait calmer les ardeurs de ses militants en allant au Tribunal, mais, les jets de cailloux émanant de l’autre côté ne devrait pas intervenir. Et bonjour les attaques et contre-attaques par medias interposés.

Malick Sankhon est «affabulateur à l’abandon », selon Ousmane Gaoual Diallo. Selon Malick Sankhon intervenant sur les ondes d’une radio locale et parlant de la personne de Cellou Dalein Diallo, « le jour où ce gars-là dira la vérité, il va mourir », citant au passage l’appel controversé et récent de l’épouse de M. Diallo suite à l’invasion de son domicile par des personnes, une arrestation dont serait victime un membre de la famille Dalein, lors d’une manif de l’opposition.

Malick Sankhon finit par menacer : « Celui qui dit que je suis derrière cette structure, je le traduirai en procès. Je ne suis ni de près, ni de loin associé à cette affaire d’agression du domicile de Dalein. Le problème de l’UFDG est interne. »

Ousmane Gaoual Diallo de l’UFDG réplique : « Malick Sankhon est un affabulateur qui est aujourd’hui abandonné. Il y a beaucoup eu de destructions et personne ne veut plus rester derrière cette fameuse instance dénommée « Chevaliers de la République » dont l’objectif était de créer une certaine polémique entre El hadj Cellou Dalein Diallo et ses voisins de Dixinn. »

On ne sait donc pas où sont passés les fameux Chevaliers de la République. A moins qu’ils ne soient éparpillés entre les rangs de l’Armée et la garde rapprochés du géniteur.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires