Dernières infos

Le CFO meuble son Cabinet : entre incohérence et injustice !

Le CFO meuble son Cabinet : entre incohérence et injustice !

Dalein Diallo, le Chef de file de l’opposition meuble son Cabinet. Celui-ci n’est constitué que de conseillers qui ont pour noms entre autres : Bano Sow (UFDG), Telliano (RDIG), Papa Koly (GRUP), Makanera. Selon l’acte signé de Dalein Diallo, ces conseillers sont choisis notamment sur la base de leur assise électorale. Ils auront à chaque moi, une prime. On ne revient pas sur le rôle assigné à cette équipe.

L’évidence qui saute aux yeux c’est la structure elle-même. On ne remarque aucune charpente. Aucune ossature. Pas de secrétariat administratif, par exemple et tout le monde est logé à la même enseigne. A l’image même des autres conseillers d’Alpha Condé coincés autour de lui et qui ne sont là que pour malmener le budget. S’en faire pleines les poches sans aucun rendement. Un Cabinet ? Cela se meuble autrement. Un chargé de ceci, un chargé de cela et une lettre de mission ou d’orientation donnée à chacun des membres pour une meilleure visibilité.

L’autre faille qu’il faut relever c’est bien les critères de choix. Un critère qui pourrait bien porter préjudice sur l’unité de l’opposition républicaine. Ne serait-ce qu’à cause de ses performances avec son statut de porte-parole, Aboubacar Sylla de l’UFC a en effet bel et bien sa place dans ce Cabinet. Une appartenance qui n’altère aucunement pas à son rôle qui est, depuis, le sien : porter le message des opposants républicains. Et mieux, l’UFC tient ses assemblées générales ordinaires, à Taouyah. Contrairement à Makanera et Telliano, avec qui d’ailleurs ce ne sont pas trop les atomes crochus entre Sylla. Depuis que celui-ci s’est opposé à l’entrée par effraction de ces deux ex ministres dans l’opposition républicaine. Bref, Makanera et Telliano sont loin de dépasser Aboubacar Sylla. Ni par l’assise politique, ni par analyse des situations politiques, encore moins dans les négociations. Dalein avait le choix. Soit élargir l’éventail, soit mettre Sylla, soit à la place du griot de Dalein, soit à celle attribuée à l’homme de la tablette (maladroitement ( ?) subtilisée). Ce cabinet du CFO devrait vraiment être un tremplin pour garantir l’unité, la fraternité, l’esprit de partage. C’est ainsi que, malgré les agissements maladroits de Mouctar Diallo NFD, à un moment donné, notamment pour briguer la Mairie de Ratoma, le CFO devrait lui faire appel.

Après tout, ce qui rassemble les opposants est mieux que ce qui les divise, à cette période charnière de la vie politique nationale. Que dire de Faya Milimono ? De Lansana Kouyaté et les autres ? Des propositions avaient-elles été faites pour faire intéresser tout le monde, qu’on soit républicain ou opposant dans la … mouvance ? Trop d’incohérences et d’injustice dans la composition de ce Cabinet. Le choix hasardeux est bien préjudiciable et qui pourrait laisser un précédent dangereux. Dalein a juste donné raison à Bah Oury : il ne peut pas rassembler (?). Si son Cabinet est ainsi validé, il perd une bonne occasion de jouer le rôle qui est le sien : rassembler pour être fort afin de mieux poursuivre l’alternance.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

About The Author

Related posts