Ce que le RPG demande à Alpha Condé : sanctionnez !

Le parti au pouvoir demande au Président de sanctionner les fauteurs de troubles, les délinquants économiques et tous autres contrevenants, afin de restaurer l’autorité de l’Etat.

Pour Damaro Camara : « Mon problème, et je l’ai dénoncé, l’Etat manque d’autorité. Rappelez-vous. Quand 750 policiers Sénégalais avaient grevé et refusé de reprendre le service, ils avaient été licenciés et remplacés. Nous avons beaucoup de jeunes qui veulent travailler. Ils attendent et ils sont prêts.» Le RPG est lui-même fatigué de la complaisance du président guinéen et de sa posture de protecteur de bandits à col blanc. Le parti au pouvoir aide son leader à identifier des sources de revenus afin de supporter d’autres priorités.

C’est ainsi que,  quelques mois auparavant, le même député déclarait à Guinée news : « Si nous faisons face à ces 40%, nous serons obligés d’arrêter certains investissements, qui sont très importants… A la place du président, j’aurais fait un gouvernement plus réduit, avec plus de missions. Et j’aurais réaménagé le budget, j’aurais sanctionné les détournements qui se trouvent beaucoup plus dans l’enseignement que partout ailleurs. Imaginez 1 300 milliards GNF en neuf ans rien que pour les universités privées. La première nécessité qui s’impose aujourd’hui, ce sont les états généraux de l’école guinéenne. » Ce que Damaro oublie, l’un des plus grands violeurs des lois c’est bien Alpha Condé. Plus rien ne réussira tant qu’il ne donnera pas d’exemple. Ne serait-ce que le 30 février.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.