Cancer du sein : vers un nouveau traitement prometteur ?

Des scientifiques ont découvert comment les cellules de ce cancer partent hiberner dans d’autres organes et risquent ainsi de revenir d’une façon plus agressive.

Le cancer du sein est le plus fréquent et le plus meurtrier chez les femmes. Il est également plus sournois que certains le pensent. Mardi, la revue Nature Communications a présenté la récente découverte de scientifiques qui pourrait, à terme, permettre de battre davantage cette maladie. Ils sont parvenus à identifier par quel mécanisme certaines cellules responsables du cancer du sein migraient dans d’autres organes pour hiberner pendant un temps et réapparaissaient par la suite avec une force les rendant encore plus dangereuses. L’étude comporte un volet prometteur. Des expériences sur des cellules humaines et des souris ont prouvé que la désactivation de ce mécanisme, par médicaments ou manipulation génétique, paralysait ces cellules et entravait leur capacité à se multiplier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.