Camarade Sidiki Mara, le prisonnier personnel du Président !

Aboubacar Sidiki Mara, le secrétaire général adjoint de l’UGTG est purement et simplement le prisonnier personnel d’Alpha Condé. Lui qui a été arrêté dans la nuit du 05 au 06 mai dernier dans sa chambre d’hôtel à Boké est en détention à la maison centrale de Conakry. On se rappelle que le syndicaliste était allé installer des structures de l’UGTG dans certaines sociétés minières de Boké, lorsqu’il a été arrêté, sur instructions du président de la République.

On s’est rendu compte de cette situation lorsque le président envoie des piques : «Nous ne voulons plus de pagaille, nous allons renforcer les forces de sécurité et la Justice va s’appliquer. Il y a beaucoup de délinquants qui viennent à Boké et à Boffa pour faire la pagaille. Désormais toute personne qui sera arrêtée sera condamnée et il n’y aura pas de droit de grâce. Nous allons assurer la sécurité des sociétés minières parce que Boké et Boffa sont le poumon du développement de la Guinée. Nous n’allons pas permettre que ce poumon soit pollué. »

Pourtant, « L’INIDH rappelle la règle sur la mise en liberté provisoire de l’intéressé en attendant qu’un tribunal compétent respectant les conditions d’un procès équitable statue sur sa culpabilité, autrement c’est l’image de la Guinée qui est écorchée. »  Seulement, le Dr Alya Diaby patron de l’INDH a plaidé pour le syndicaliste au moment même où la date de comparution de Boubacar Sidiki Mara été fixée pour le 21 juin au tribunal de première instance de Dixinn avant d’être renvoyé pour ce 28 courant. Le verdict est attendu.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.